Reportage – Le Darth Vader Balloon au 26e festival de montgolfières de Gatineau

Banner_FMG2013_Vader_Balloon

Si vous me demandez ce que j’ai fait de spécial ce weekend, eh bien, je me suis envoyé en l’air ! Et laissez-moi vous dire que ça était toute une aventure… bien excitante… quel rapport avec Star Wars ?!… Voilà, j’ai volé à bord du Darth Vader Balloon.

Le grand seigneur Sith a eu un nouvel apprenti, je suis passé du côté obscur de la Force à l’occasion du 26e festival de montgolfières de Gatineau. Le Darth Vader Balloon était en visite à Gatineau, qui est la quatrième plus grande ville du Québec, situé face à la ville d’Ottawa.

Le rendez-vous a eu lieu au parc de la Baie durant le long weekend de la fête du Travail, soit du 30 août au 2 septembre. Une soixantaine de ballons, dont huit formes spéciales, ont débarqué de différents coins du monde : Canada, États-Unis, Brésil et Belgique. Après un arrêt au All Ohio Balloon Fest aux USA, le Darth Vader Balloon participait pour une seconde fois au rassemblement de Gatineau, sa première visite remontant à 2008. Son pilote, le Belge Benoît Lambert, qui est également membre de la 501st Fan Wars Garrison South Belgium, a eu l’immense générosité de me prendre sous son aile. J’ai donc vécu le festival du côté des aérostiers, une expérience hors du commun et très humaine.

Bon, je vais vous parler de la pluie et du beau temps, non pas parce que je n’ai plus rien à vous raconter, mais d’abord parce que les envolées de montgolfières dépendent entièrement de la météo. S’il y a trop ou pas assez de vents, de la pluie ou encore des orages, ça va de soi, les ballons ne décollent pas. Même dans certaines de ces situations, on ne gonfle même pas, tout reste bien emballé à l’abri. C’est malheureusement ce qui s’est produit lors de la première soirée du festival, où une illumination nocturne était au programme pour les formes spéciales. Après un briefing aux pilotes, 18h25, les responsables ont dû annuler l’événement, la pluie s’était mise de la partie et il y avait des risques d’orages. Ce fut tout de même l’occasion de faire connaissance avec l’équipe de bénévoles venue prêter main-forte à Benoît.

Après la pluie, le beau temps.
Samedi matin, 5h15, en route vers le site pour un petit déjeuné entre coéquipiers, puis l’exposé aux pilotes à 6h. Les conditions météo étaient quasi parfaites, avec l’absence remarquée du brouillard et très peu de vent. L’équipe se met donc au travail sur le terrain, on sort la nacelle, puis on procède à l’assemblage avec tout le matériel nécessaire. Puis, après avoir soufflé une bonne quantité d’air dans le ballon étendu de toute sa tête !, Benoît met plein gaz avec le brûleur, l’air chaud fait son travail, le seigneur Sith se lève, « Darth Vader, Rise ! ». La plupart des montgolfières prennent leurs envol, un spectacle simplement grandiose. Quant aux formes spéciales, à l’exception du Hummingbird, elles ont demeuré sur la terre ferme pour se donner en spectacle devant les nombreux festivaliers. Nous avons eu droit chacun notre tour à un petit vol captif, où la nacelle flotte à quelques mètres du sol, toujours attachée, de quoi donner un avant-goût de la grande envolée. Après s’être bien amusé, le boulot nous attendait, cette fois-ci pour dégonfler le ballon, tâche qui ne s’avère pas si évidente à faire, puis réemballer correctement le tout.

Après un petit repos bien mérité, nous nous sommes rendus sur le site en après-midi pour participer à la rencontre des aérostiers avec le public, une activité rarement au programme par un tel festival. C’était l’occasion parfaite pour les visiteurs de venir discuter avec les pilotes et pour certains, de pouvoir monter à bord d’une nacelle pour quelques photos. Le soir venu, nous étions une fois de plus fin prêt… mais malheureusement, les vents n’étant pas favorables, le gonflement n’a pas été permis. Comme le festival de Gatineau offre de nombreuses activités spéciales tout au long du weekend, spectacle et feu d’artifice sont venus clore les activités de la journée.

Après une courte nuit, nous étions présents sur le site vers 5h20 avec tous la même interrogation lors du briefing matinal… allons-nous être autorisés à voler. C’était un super matin, avec des conditions de vol semblables à celles du samedi matin. Nous débarquons donc sur le terrain pour préparer le Darth Vader Balloon afin d’être prêt au moment opportun, puis… le drapeau vert se hisse, et finalement, les officiers d’envolée ont donné la permission aux pilotes de décoller… la montgolfière Sith a pu enfin prendre sa première envolée de ce 26e festival. Paré au décollage, Benoît me fait signe de monter à bord, le moment tant attendu, j’arrive à peine à y croire que déjà on s’élève. L’excitation est à son comble. Je partage cette envolée avec un autre chanceux, Luc, lui qui venait de gagner ce voyage à un concours à la radio.

La vue est tout simplement incroyable, un panorama à couper le souffle. La montée se fait tout en douceur, c’est parfait pour découvrir le paysage… nous longeons la rivière Gatineau, puis nous survolons la ville. Le Darth Vader Balloon monte jusqu’à 700 mètres, on a l’impression de flotter parmi les autres montgolfières. Là-haut, c’est le silence, le calme, mis à part le bruit des brûleurs et… oh, quelques aboiements d’un chien qui se font entendre, sans doute destinés au ballon Fire Hydrant, celui en forme de borne-fontaine !

Le vol dure plus d’une heure, pour un premier, ça en a été tout un ! Nous tentons à deux occasions une descente pour trouver un espace pour atterrir, puis, à la troisième, la chance était de notre côté. Les vents nous dirigent parfaitement vers un endroit gazonné suffisamment grand situé entre une route et un quartier résidentiel. Benoît descend doucement et se pose parfaitement, l’équipe de poursuite nous prête main forte.

À la vue du grand ballon noir, bon nombre de curieux s’approche, tous impressionnés de la scène. Après avoir couché la tête de Vader, Benoît invite les quelques enfants présents à retirer les souliers pour sauter et faire des roulades sur le ballon. Il n’aurait pas pu donner plus beau cadeau, les enfants avaient le sourire fendu jusqu’aux oreilles, un instant très heureux, c’était une vraie partie de plaisir pour eux, et par le fait même, ils aidaient ainsi grandement au dégonflement de la montgolfière.

Ce fut donc un beau baptême de montgolfière pour Luc et moi. C’était l’occasion de célébrer ce vol. Nous étions alors à genou devant Benoît, mousseux à la main, avec l’équipe tout autour… nous étions comme des Padawans devant le conseil Jedi, avec notre Maître nous assermentant Chevalier de la République ! Benoît nous a alors raconté l’histoire de la montgolfière… un moment qui m’a beaucoup touché, puis, nous avons trinqué à cette superbe envolée.

ac9

Pour ma part, ce beau voyage prenait fin… quant à Benoît, le festival se poursuivait. Il a ainsi pu prendre part à l’illumination nocturne du dimanche soir sur la musique des Beatles, puis lundi, malheureusement, le mauvais temps a gâché la sauce pour cette dernière journée du festival !

Un immense merci à toi Benoît, ce reportage n’aurait pu être possible sans ta grande générosité, merci d’avoir partagé ta passion avec moi, Que la Force soit avec toi.
Merci à M. Bernard Gervais, directeur des opérations du volet montgolfières pour les facilités qu’il a créées pour moi, aux organisateurs de ce superbe festival, aux membres de la 501st, spécialement mes amis de la Forteresse Impériale du Québec qui se sont déplacés pour animer pendant la journée de samedi, puis aux nombreux bénévoles, spécialement ceux de notre équipe : Bernard, Caroline et Luc, Caroline et Robert, Christine, Claude, Colette, Elizabeth, Isabelle, Linda, Suzanne, Sylvain et Yvon.

Pour suivre les prochaines sorties du Darth Vader Balloon, je vous invite à suivre ses activités sur le site officiel et sur la page Facebook de la montgolfière.

Maintenant, place aux photos

Sébastien

Boutons_FMG2013_Vader_Balloon_J1Boutons_FMG2013_Vader_Balloon_J2Boutons_FMG2013_Vader_Balloon_J3

160x250 160x55160x55

Liens