Reportage – La French Touch : Revue du livre et interview de l’auteur

Banner_interview_faucourt

Après le livre « From Meccano to Trilogo », Stéphane Faucourt nous propose aujourd’hui son dernier recueil qui relate l’histoire des produits dérivés et les stratégies marketing en France entre 1977 et 1986.

Ce livre est destiné aux fans qui ont connu les sorties des films de la trilogie originale et aux collectionneurs nostalgiques de cette époque.

Tout ce qui a été publié, édité ou commercialisé en France se retrouve au travers différents chapitres très richement illustrés. Les démarches commerciales sont elles aussi très abondamment décrites. Et au fur et à mesure de la lecture, nous comprenons mieux la spécificité du marketing français.

L’accueil enthousiaste du public français en 1977 a été très largement décrit dans la presse plus au moins spécialisée. Les couvertures des journaux et des revues ainsi que les articles sont présentés et commentés dans le premier chapitre.

La partie des jouets 3 ¾ reprend les blisters et les figurines looses du livre initial, avec de nombreux compléments que Stéphane Faucourt a trouvé leurs de ses recherches depuis 2006. Les photos ont été refaites et la présentation plus aérée nous permet de mieux apprécier les détails. Il y a aussi tous les autres jouets vendus par Meccano que nous pouvons voir dans les pages des catalogues distribués aux professionnels et les publicités dans les revues grand public. Les véhicules et les playsets commercialisés en France ont plusieurs variantes : boites en langues anglaise avec différents stickers en français ou des boites imprimées en français.

Les autres chapitres reprennent tous les produits dérivés produits durant ces années, comme les livres, les vinyles et les cassettes vidéo, et les objets données avec les produits alimentaires.

Pour finir, les affiches et les photos d’exploitation présentes dans les salles de cinéma sont détaillés pour les trois films.

Ce livre provoquera de nombreux souvenirs à ceux qui ont connus cette époque et fera connaitre à tous les articles et objets estampillés Star Wars produits et distribués en France entre 1977 et 1986.

After the book « From Meccano to Trilogo » Stéphane Faucourt recently announced his latest work that relates the story of products and marketing strategies in France between 1977 and 1986.

This book is intended for fans who have seen the film releases of the original trilogy and nostalgic collectors of the time.

Everything that has been published, edited or marketed in France can be found through various chapters richly illustrated. Marketing strategies are also deeply covered; and as the reader goes along pages, he can better understand the specificity of French marketing.

The enthusiastic reception of the French audience in 1977 has been widely described in the press more or less specialized. The covers of newspapers and magazines and also articles are presented and discussed in the first chapter.

The 3 ¾ actions figures chapter takes blisters and toys in looses conditions from the initial book, with many supplements that found by Stéphane Faucourt from his research since 2006. The photos have been redone with a much more refined layout allowing to better appreciate the details. There are also all the other toys sold by Meccano we can see in the pages of catalogs distributed to professionals and advertisements in consumer magazines. Vehicles and playsets sold in France have several variants: boxes in English with various French stickers or boxes printed directly in French.

Other chapters describe all general consumers products produced during these years, such as books, LPs and VHS, and items offers with food.

Finally, posters and theaters pictures are described for all three films, along with other cinematographic art related items.

This book will bring back many memories for those who have experienced this time and will know to all the items and Star Wars branded products distributed in France between 1977 and 1986.

Stéphane, peux-tu te présenter brièvement? Comment est née ta passion pour Star Wars (à quel moment)?
La Guerre des Etoiles a fait un buzz immédiat à sa sortie en 1977, et même si je ne me rappelle plus vraiment à quel moment j’ai vu le film, je me rappelle clairement que tous les « grands » en parlaient et me racontaient leur interprétation de l’histoire. Je voulu tous les jouets dès leur sortie en France en 1978, j’avais alors 6 ans. Malgré tous les jouets que j’ai pu avoir, ils ont toujours été mes préférés et j’ai passé d’innombrables heures de jeu. J’ai continué à en demander jusqu’en 1983 même si vers la fin c’était plus par plaisir que pour y jouer. Mais la passion est restée, d’abord avec la possibilité de visionner les films entre amis à volonté après leur passage TV, puis de profiter d’une meilleure expérience avec la démocratisation des home-cinéma vers 1990, et enfin avec le renouveau opéré depuis les éditions spéciales.

Je faillis me mettre à collectionner au début des années 1990 en voyant dans les brocantes les figurines et vaisseaux que je n’avais pas eus, mais il fallut finalement attendre 1995 avec l’annonce des nouvelles figurines pour que je ne franchisse le pas. Ce fut un déclic car je me dis alors que si de nouvelles figurines sortaient, les originales étaient probablement devenus des objets de collection et que je pourrais alors pourquoi pas me procurer ce qui me manquait.

J’ai été parmi les premiers français à ouvrir un site internet dès 1997, sur lequel j’ai partagé documentations et acquisitions jusqu’en 2001. Entre temps, je m’étais recentré sur la collection des figurines en blister des gammes Kenner Empire contre-attaque et Trilogo. A cette époque, on trouvait des blisters par annonce et relations plus que par ebay et j’achetais des blisters Trilogo et aussi Meccano lorsque l’occasion se présentait.

Je me suis alors intéressé à la production Française, figurines, véhicules, et particulièrement les blisters Trilogo dont j’avais remarqué ces particularités qui les rendaient très intéressants à mes yeux. Je me mis ensuite à rechercher de la documentation, des catalogues, revues sur les jouets etc…

En 2005, j’avais petit à petit, à force de persévérance, enfin réussi l’impensable : réunir un set complet de toutes les figurines sur blister Trilogo, avec de nombreuses variantes, et composé presque exclusivement de blisters produits pour le marché français. J’avais également une assez bonne collection de blisters Meccano, tous les véhicules, et un bon nombre de documentations.

J’avais également (notamment grâce à MIB) intégré la communauté des collectionneurs Français et étrangers en me documentant, contribuant aux sites internet et forums de collectionneurs, y compris au fameux theSWCA.com

Je me suis alors dit qu’il serait bien de partager ces informations, mais je n’avais pas envie de maintenir à nouveau un site. Un livre était donc le meilleur moyen, c’était beaucoup de travail, mais cela présentait l’avantage de ne le faire qu’une fois, contrairement à un site. J’annonçais alors en septembre 2006 « Meccano to Trilogo », un livre présentant la quasi-totalité des jouets de figurines Françaises (Meccano) et Européennes (Trilogo) distribuées en France dans les années 80s.

Collectionnes-tu d’autre produit dérivé hormis les figurines Vintage Mecano et Trilogo ? Figurine moderne, ou statue résine ?
Au risque de vous décevoir, pas vraiment 😉 ma collection est essentiellement vintage, hormis les jouets de figurines, j’ai naturellement collectionné toutes les documentations possibles sur le sujet (catalogues détaillants, professionnels, revues spécialisées…), et j’ai fait quelques apartés sur les magazines, objets promotionnels du 7° art (dossiers de presse, affiches, photos…), ou encore quelques primes alimentaires. Il m’est arrivé d’acheter à quelques reprises des jouets modernes, par coup de cœur, par exemple les fameuses « scènes Cinéma », la GG Leia & R2, et quelque figurines jumbo. J’ai toutefois « craqué » pour des objets décoratifs pour mon bureau, des « studio-scale replicas » comme le Yoda Illusive Concepts de 1994, le AT-AT Master Replica, le TIE Fighter Icons, et le casque Vador McQuarrie de eFX ; bref le meilleur de chaque marque – selon moi 😉

Comment est venue l’idée de faire ce livre ?
C’est une combinatoire de plusieurs raisons et le chemin a été plutôt long… début 2011, je constatais que mon livre était toujours recherché, j’ai alors pensé faire un retirage, mais le principe ne me satisfaisait pas car le contenu complet pouvait être amélioré en raison de nouvelles découvertes, informations, omissions… sans compter de nouveaux visuels. L’idée commençait à germer, mais je ne voulais pas faire un « Meccano to Trilogo 2 ». J’en suis venu à la conclusion qu’il fallait un ouvrage beaucoup plus large sur la production Française, ce qui correspondait à l’approche que j’avais eu avec quelques éditeurs (pistes qui n’ont finalement pas abouties à ce jour). J’ai élaboré en avril 2011 un plan qui s’avérait au final être très ambitieux. Il fallait que je trouve la manière d’aborder le sujet, et je restais plutôt indécis durant les 6 mois suivants à réunir des notes de temps à autre pour voir où tout ça pouvait mener… Pendant ce temps, je vérifiais de manière discrète si je pouvais trouver des contributeurs pour réunir les visuels qui me manquaient essentiellement dans les catégories que je ne collectionne pas, ce fut en quelque sorte le second déclic qui me permit de me lancer en étant sur d’aboutir à un résultat satisfaisant. Durant toute cette période, je suis volontairement resté discret car je ne voulais pas créer un « buzz » pour au final ne rien faire…

Combien de temps ça t’as pris pour réunir toutes ces infos ? Comment as-tu fais pour réunir toutes ces infos ?
Je ne partais pas de rien, puisque j’avais déjà les informations réunies depuis M2T, et ce que j’avais appris ou découvert depuis. Mais il me manquait davantage d’informations pour retracer avec exactitude la chronologie et comprendre le contexte et la manière dans lesquels les produits étaient sortis, cela passait par la presse, les magazines, les catalogues, les revues spécialisées, les publicités… Ces documents ont pu être réunis en partant de ma collection, mais aussi grâce à d’autres collectionneurs, des recherches de fonds documentaires, des acquisitions ciblées afin d’accéder à l’information… Le tout a ensuite été complété par des recherches spécifiques, car dans « La French Touch », chaque rubrique commence par un cadre général qui permet de comprendre dans quel contexte les produits ont été distribués, publicisés… avec des anecdotes liées à l’époque.

Stéphane, can you briefly present yourself? When did your passion for Star Wars start off?
Star Wars did immediately a buzz when it was first released in 1977, and even if I don’t remember exactly when I first watched the movie, I do remember that all the « older ones » were speaking about it, and were telling me their version of the story. I wanted all the toys as soon as they were released in France in 1978, I was 6 years old. Despite all the toys I had, these ones were my favourite, and I spent countless hours playing with them. I was still asking for new ones until 1983, even if at the end, it was more for fun than for playing with them. But the passion remained, first with the possibility to watch the movies with friends when broadcasted on TV, then to enjoy them in better quality with the first home-cinemas in the 90s, and at last with the special edition.

I nearly started collecting in the early 90s especially when I saw the figurines and spaceships you never got in flea market, but I had to wait for 1995 with the announce of the new figurines as a spark for me to start collecting. That meant for me that if new figurines were released the old ones were becoming collectibles and then I would be able to find the missing ones.

I was among the first Frenchies to open a website in 1997, on which I put documentations and the stuff I bought, and that until 2001. Meanwhile, I was focusing my collection more on the blister from the range of Kenner’s Empire Strikes-Back and Trilogo ranges. At this time, it was easier to find them through relationship or with classifieds rather than with eBay. I was buying the Trilogo blisters and also the Meccano ones when I could.

Then I started to get interested in the French production: figurines, vehicles and more especially the Trilogo blisters because I noticed some characteristics they had, which were very important to me. Then I looked for documentation, catalogues, toy magazines, etc.

In 2005, I managed, despite the odds, to assemble a full set of figurines on Trilogo cards with many variants, and most of them being for the French market. I also had a pretty nice collection of Meccano blisters, all the vehicles and much documentation.

I also joined, thanks to MintInBox, the French (and foreign) collector community and looked for information, trying to contribute to some websites and forums, including the famous theSWCA.com.

Then I thought that it would be great to share this information but I didn’t want to maintain another website. Writing a book appeared to me to be the best idea, it represented a lot of work, but on the other hand the work would have to be done only once, in opposite to website. In September 2006, I announced « Meccano Trilogo » a book presenting most, if not all of the French figurines (Meccano) and European (Trilogo) ones, which were distributed in France during the 80s.

Are you collecting other Star Wars memorabilia except for the Vintages from Meccano and Trilogo? New figures or statues?
Maybe you’ll be disappointed but not really. My collection is mainly vintage, except for the figurine toys, I collected every possible available documentation on the subject (catalogues, retail catalogues, professional catalogues, specialized magazines, etc.) and I also collected some extra stuff about movies like magazines, promotional products (press kits, posters, lobby cards) and also some food related products. Though, I buy time to time some re-release of modern toys, but it was more like crushes like for example the famous « Cinema Scenes », the Gentle Giant’s Leia & R2 and some Jumbo figures. Although I finally decided to go for some decoration object for my office: some « studio-scale replicas » like the 1994 Illusive Concept’s Yoda, the Master Replica’s AT-AT, the Icons’s TIE Fighter, and the eFX’s McQuarrie’s Darth Vader helmet. In short, the best of each brand to my opinion 😉

How did you get the idea to write that book?
It’s a combination of several factors and the path was quite long… At the beginning of 2011, I noticed that my book was still being searched, so I thought to do a second run, but I was not happy with the principle: the contents was complete, but it could be improved because of new discoveries, new information, some forgotten parts… And that without mentioning new pictures. The idea started to appear, but I didn’t want to write another « Meccano to Trilogo 2 ». I realised that a new book was necessary, and focusing more on the French production, which is the approach I had with some publishers (without any successfully lead so far). By April 2011, the plan happened to be a really ambitious one. I had to find a way to present the subject and I really was clueless for six months while I was gathering notes from time to time to see where that would lead me… Meanwhile I was discretely checking whether I could find contributors to find the missing imagery in the categories I didn’t collect. It was in fact the second spark I needed to be sure to get a satisfying result. During that time I decided to stay quiet about the project because I didn’t want to make a buzz and at the end to have nothing…

How long did you need to gather all the information? How did you do it?
I didn’t start from scratch since I already had the information gathered for « Meccano to Trilogo », and what I learnt or discovered since then. But I needed more information to be able to have the full chronology and understanding about the release of the products. It was going through the press, magazines, catalogues, specialized magazines, commercials, etc. These documents were gathered from my collection but also thanks to other collectors, to some research in documentary funds, to very precise purchases to get this information… Then it was necessary to complete the whole thing with more specific investigations because in the « La French Touch » every category starts with a general framework which gives the keys to understand the context in which the products were distributed and marketed, with anecdotes related to that time frame.

Combien d’objets manquent-ils a l’appel selon toi?
A priori pas grand-chose, mais on n’est jamais à l’abri de nouvelles découvertes, de nouvelles variantes ont d’ailleurs fait « surface » jusqu’à la dernière semaine de réalisation du livre. Il manque quelques objets que j’ai volontairement omis, par exemple un énième puzzle, certaines maquettes, les diverses déclinaisons de décalcomanies ou de photos d’exploitation de Cinéma, ou encore les nombreuses variantes possibles pour certains blisters de figurines, un même disque, des masques ou chaque minirig avec ses différents autocollants …

Enfin, il manque forcément de nombreuses publications presse et magazines Il manque également des objets plus incertains, comme par exemple la fameuse carte blister de Leia en Retour du Jedi dont l’existence, bien que probable, n’est pas confirmée, ou encore le sabre laser gonflable, très probablement commercialisé uniquement en boîte Kenner d’import. Enfin, j’anticipe une question que certains se poseront : oui, le jouet du fameux Rancor a été réhabilité dans « La French Touch », il n’a pas été oublié, comme ce fut le cas dans le premier livre, ou encore à l’exposition des Arts Décoratifs, ce pauvre Rancor est décidément maudit 😉

En tournant cette question dans l’autre sens, il me paraît important de souligner que le livre présente la quasi-totalité des produits dérivés réalisés pour le marché Français, et plus encore, vous découvrirez des articles insoupçonnés, ou restés à l’état de légende, pour lesquels aucune information ou visuel n’avaient jamais étés répertoriés.

Combien de temps entre l’idee du livre et sa réalisation ?
Comme je l’ai indiqué précédemment, l’idée a commencé à germer début 2011, je suis ensuite passé par une phase de notes sur le second semestre 2011 et je me suis sérieusement mis à écrire à partir de décembre 2011, tout en poursuivant mes recherches. La phase d’écriture a duré environ 9 mois, jusqu’en septembre 2012, puis environ 5 mois pour faire la maquette. La version Française est terminée et en partie imprimée, et je passe actuellement beaucoup de temps pour réaliser l’édition anglaise.

Parle-nous de la difference entre ecrire ton premier livre Meccano to Trilogo et celui-ci ?
Les différences sont notoires, qu’il s’agisse des livres, de leur contenu, ainsi que de la manière dont ils ont été réalisés. Le premier livre « Meccano to Trilogo » était exclusivement axé sur les jouets de figurines Françaises et Européennes, complété d’une sélection de catalogues et publicités ; il fallait être un collectionneur aguerri pour appréhender certains passages. Je l’avais écrit quasiment en même temps que je réalisais la mise en page car l’organisation des chapitres était finalement très simple et le texte était composé d’une introduction et de courts articles pour chaque objet.

« La French Touch » est un livre sur l’histoire des produits dérivés et marketing en France de 1977 à 1986. L’organisation de la thématique était donc beaucoup plus complexe et je voulais un livre autant « à lire » qu’à regarder. J’avais organisé les grandes sections lors de mes prises de notes, mais au vu de la quantité de travail à fournir, je ne voulais pas me disperser. J’ai donc commencé par écrire, ce qui m’a pris 9 mois, à raison de plusieurs heures par jour, en continuant les recherches, et en révisant les textes déjà écrits… L’exercice difficile était également de produire un ouvrage qui plaise à tous : aux collectionneurs novices ou chevronnés, mais aussi plus simplement aux fans de Star Wars, des produits dérivés, des publicités, et même d’une manière plus générale à toute personne s’intéressant à l’évolution du marketing en France en suivant cette franchise.

Enfin, il fallait adopter un ton ni trop engagé, ni trop enthousiaste, sans toutefois tomber dans la monotonie. La section la plus difficile à rédiger fut forcément la section Jouets, il fallait que j’arrive à intégrer toutes les nouvelles informations, et éviter de tomber dans une pâle version du premier livre. Au final, je pense avoir réussi l’objectif que je m’étais fixé et avoir trouvé le bon équilibre entre informations historiques, sur les objets et leurs méthodes de promotion, en y mêlant des anecdotes et contexte de l’époque.

How many objects are missing to your opinion?
At first sight, not that many, but we can always discover some new stuff, new variations surfaced during the last week of the book completion for example. A few items have been skipped on purpose such as another puzzle, some models, the numerous variations of a particular decal, or many lobby cards, or even the many possible variations of some blisters, records, some masks, or each mini-rigs with all of their stickers variants…

Obviously a lot of magazines and other press document are missing. Some other objects are missing, especially the ones we have doubts about like the Return of the Jedi’s Leia card back: we don’t have any confirmation on that one, or the inflatable lightsaber, which was certainly sold as an imported product from Kenner. At last, I foresee a question that many will have in mind: yes, the famous Rancor toy has been rehabilitated in the « La French Touch », it was not forgotten as in the first book, or at the exhibition at the Arts Décoratifs, this poor beast is really doomed 😉

While looking at the question in the other way round, it seems important to highlight that the book shows most if not all the full set of products released on the French market, and even more. You’ll discover some unreferenced objects, or some which are only thought to exist only in myth for which there was neither information nor visuals.

How long between the ideas of the book until it was done?
Like I said it earlier, the idea came to me early 2011, then I went through a period of note taking over the second semester of 2011, and then I really started to write in December 2011, while still pursuing my investigations. The writing phase took around nine months until September 2012, then five more months to do the layout. The French edition is finished and part printed, and now I am spending a lot of time on the English edition.

Please tell us what are the differences in writing this book and the first one « Meccano to Trilogo »?
The differences are substantive, whether we are speaking about the books, their contents and the way they were made. The first one « Meccano to Trilogo » was mainly focused to the French and European action figures, with a section about catalogues and advertisements. It was necessary to be a seasoned collector to understand some parts. I wrote it as I was doing the layout because the chapter structure was simple and the text was made out of an introduction and a short article for each object.

The « La French Touch » is a book about the history of the licensed products and the marketing between 1977 and 1986. So the structured was more complex and I wanted a book which can be enjoyed reading as much as just looking through. I organized the main lines while I was taking my notes, but with the amount of work, I didn’t want to go in many directions in the same time. So I started to write, which took me nine months, and that for several hours a day, while still pursuing my investigations and checking/correcting/editing what I already wrote. It was not easy to do since I wanted a book for everyone to enjoy: for the new collectors, or the advanced ones, but also for the Star Wars fan, with licensed products, commercials, and for anyone interested in the marketing evolution in France about this license.

And I also wanted a neutral tone: not too engaged or too enthusiastic, but still being able to break the monotony. The most difficult section to write was certainly the Toys section: it was necessary for me to insert all the new information and I didn’t want to have a shameful version of the first book. At last, I think I managed to reach the goal I set and to have found the right balance between historical information, about the objects and the way to promote them, with anecdotes and time context.

Sais-tu que tu deviens avec ce livre une reference dans le monde Star Wars francophone ?
Merci, je n’ai jamais recherché à être reconnu comme tel ; j’ai toujours veillé à contribuer et partager avec la communauté des collectionneurs, et il est vrai que « Meccano to Trilogo » a réveillé l’engouement des collectionneurs pour ces deux gammes, en me donnant davantage de visibilité. Cela m’a d’ailleurs permis de présenter un panel à Celebration Europe en 2007. Je pense effectivement que les collectionneurs francophones seront ravis d’avoir enfin un livre en Français sur le sujet, et je suis extrêmement enthousiaste à l’idée que la « connaissance » sur ces produits Français soit enfin accessible à tous. De plus, ce type de livre apporte de nouveaux horizons à la communauté, car il donne les bases pour répertorier une très grande partie d’objets –cela va aider à identifier plus facilement d’autres objets ou variantes méconnues qui pouvaient jusqu’alors passer inaperçu par manque d’informations, améliorant ainsi la connaissance et le référencement.

Quelle est la pièce que tu préfères dans tout ton livre (pourquoi) ?
C’est toujours une question délicate, vous aimez les questions piège, hum ? Honnêtement, il me serait extrêmement difficile de nommer un seul objet, il y a des articles incroyables dans chaque section et je suis particulièrement fier de la qualité de conversation des objets présentés qui rend intéressant l’article le plus commun. Parmi les pièces les plus incroyables, je citerai les blisters Meccano du Jawa cape vinyle, de Luc Pilote, et Boba Fett Empire, le diorama, le TIE Fighter Meccano autocollant Kenner, les transparents de fabrication Meccano, les blisters Trilogo issus du marché Français, le légendaire poster glaces Motta, les cartes thermoformées Palmito, ou encore les décalcomanies utilisés par un enfant de l’époque. Les documents regorgent également de trésors, comme avec le « Cinéma d’aujourd’hui » ou les « Pariscop », mais aussi les catalogues de magasins, les revues pour professionnels, les coupons et concours, la carte de vœux de Miro-Meccano, et tout ce qui attrait au 7° art…

Quelle est la pièce qui tu manques dans ton livre ?
Il m’en manque forcément beaucoup puisque certains articles proviennent de contributions ; toutefois cela ne me manque pas vraiment dans la mesure ou je ne collectionne pas toutes les catégories de produits.

Comment se le procurer ?
Le livre sera disponible en édition limitée, il n’y aura donc pas de système de commande en ligne, il suffira de me contacter ou d’utiliser le formulaire de réservation, qui me permet de gérer la demande en « premier réservé – premier servi » dans la limite des quantités imprimées. Je précise que l’édition Française, même si elle est déjà réalisée, ne sera disponible qu’en même temps que l’édition Anglaise.

Quand sortira la version anglophone ?
Je suis actuellement dessus, je me suis fixé un délai de 2 mois, et je fais donc le maximum pour que tout soit prêt au mois de mai. C’est plus compliqué qu’il n’y paraît, car en plus de la traduction, il faut revoir intégralement certains paragraphes dont la formulation n’est pas adaptée en anglais…

Te verra-t-on à Celebration Europe 2 en panel et si oui que présenteras-tu provenant du livre ?
Oui, je vais animer un panel sur les produits dérivés Français, celui-ci a récemment été annoncé sur le site de « Celebration Europe 2 ». Je suis très content de pouvoir à nouveau partager « en live » avec les collectionneurs qui seront présents et je serai d’autant plus content de rencontrer tous ceux qui le souhaitent hors des conférences. Je vais forcément reprendre des informations et visuels du livre pour réaliser cette présentation, mais je ne me suis pas encore penché sur le sujet…

As-tu encore une autre idee de livre en stock car celui-la est clairement incroyable et complet ?
On m’a dit récemment que lorsque l’on sort un livre, on doit déjà avoir l’idée du suivant 😉 et on me rappelle à bon escient que j’avais dit « jamais plus jamais » après le premier livre 😉 J’ai effectivement quelques idées, il y a beaucoup de choses à faire, le plus difficile est de se poser et de trouver le temps d’aller au bout… je ne peux donc rien affirmer à ce stade. La « récompense » ultime serait d’être porté par un éditeur qui réaliserait un ouvrage encore mieux présenté, dans un format « beau livre » avec couverture rigide, et qui offrirait une diffusion dans les bacs permettant de porter l’information à tout fan de la saga « Guerre des Etoiles ». Et pourquoi pas (on peut toujours rêver) avoir l’occasion d’exposer un jour tous ces objets dans un cadre digne de leur réputation.

Do you know that, with that book, you’re becoming a reference in the French speaking Star Wars world?
Thank you but in fact I never look for recognition per se, I always tried to contribute and to share with the collector community, and it’s true that « Meccano to Trilogo » woke up the interest for these two lines and that gave me more visibility. That’s why I got the opportunity to be part of a panel during Celebration Europe in 2007. I also think that the French speaking collectors would be glad to have a book about that topic in French and I am pretty much enthusiastic to know that that « knowledge » about these French products is finally available to all. Moreover, this book brings new horizons for the community because it sets the base to do an inventory of many objects: this will help to easily identify other objects or variations which were not looked at because of the lack of information. This way the knowledge and classification would be improved.

What is your favourite object in the whole book and why?
It’s always a difficult question to answer, you really like trick question, hu? It’s difficult to give you one object only: there are incredible objects in each section and I am very proud of the preservation quality of the objects, which is making a common object more interesting. Among the most amazing objects, I think about the Meccano’s Jawa with the vinyl cape, Luke as a pilot and Boba Fett from the Empire Strikes Back, the diorama, the Meccano’s TIE Fighter with the Kenner sticker, the manufacturing slides from Meccano, the Trilogo blisters from the French market, the famous Motta ice cream’s poster, the thermoformed cards from Palmito or the kids’ decals of that time. The documents have also plenty of treasures, like the « Cinéma d’aujourd’hui » or the « Pariscop », but also many retail shop catalogues, magazines for professionals, coupons and contests, the holiday card from Miro-Meccano and everything related to the movie industry.

Which object you don’t have but is in your book?
I think a lot of them since some are from contributors; on the other hand I don’t miss them that much since I don’t collect every category of products.

How can we get your book?
It will be a limited edition and so there won’t be a system to buy it online. One will simply need to contact me through e-mail or through the booking form, and I’ll be able to manage that as a « First booked First served » process, with respect to the printed quantity.
I would also like to point out that the French edition, even if it is already done, will only be available when the English edition will be released.

When will the English edition be released?
I am still working on it, and I set a time window of two months, and so I am trying to do my best to have everything ready in May. It’s more complicated than one can think: much more translations, one needs to rewrite/reorganize the paragraphs because you cannot have them simply directly translated to English.

Will you attend to Celebration Europe II at a panel, and if yes, what will you show from the book?
Yes I’m going to moderate a panel about the French licensed products, it was recently announced on the website of Celebration Europe II. I am very happy to be able to share again on stage with the collectors who will be there, and also with anyone who want to see me out of the conference time. I will take information and visuals from the book to prepare the presentation, but I didn’t focus on that just yet…

Do you have another idea of book ready, if yes we would be pretty amazed since this one looks so complete?
I’ve recently been told that when we release a book, we should have an idea for the next one 😉 and people keeps reminding me that after the first one I said « never again ». Indeed, I have some ideas and there are still a lot of things to do, the most difficult is to start and to go until the end. For the moment I don’t want to say anything. The « reward » could be to be supported by a publisher, which will invest time and money to make it even better, in a shape of a good-looking book, with a hard cover, and that will allow the book to be everywhere for every Star Wars fan. And why not (we can dream, can’t we?) have the opportunity to exhibit all these objects in a place they really deserve?

160x250 160x55160x55

Liens