In Bed With Attakus – 2006 – Interview

Interview Attakus Mintinbox 2006

Interview avec Attakus – 2006

– Vous êtes fan de SW ?
Evidemment ! J’avais treize ans lors de la sortie de la Guerre des Etoiles et on n’avait jamais vu ça. On en a pris plein la gueule ! C’est incontournable. Je crois que de toute façon si on n’avait pas été Fans on n’aurait pas pu faire le travail sur les statues qui est le nôtre aujourd’hui.

– Vous avez vu SW combien de fois ? Qui les a vus le plus ?
C’est difficile à dire… pour l’ancienne trilogie c’est certainement Gaëtan qui bat tous les records. Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que pour toutes les statues que nous sortons ce sont les films qui servent de base de travail et du coup chaque film et vu des centaines de fois mais par petits bouts avec des arrêts sur image et des « rewind ou forward » très nombreux.
Sinon, en vrai pour le plaisir, 5 à 6 fois c’est un grand minimum, quand on aime, on ne compte pas.

– Quel est votre épisode favori ? Et votre perso favori ?
Comme pour beaucoup c’est ESB, il y a une grande maîtrise dans la réalisation, ce qui n’est pas le cas des autres opus, avis perso.
Pour les personnages, aucun ne ressort en particulier mais j’ai une affection particulière pour les méchants.
J’adore aussi Han Solo dans les films pour ses dialogues et son humour.

– Quel est votre statue SW produite préférée ?
Le Vador 1 pour le personnage et ce qu’il dégage. Au départ nous n’étions pas très chauds pour le choix de la pause mais au final c’est vraiment une réussite. Beaucoup plus que le Vador 2 qui a un revers magnifique…

– Et celle de chez vos concurrents ?
Je n’aime pas trop pour le mélange de la résine et du tissu comme le fait Sideshow sauf si cela s’avère être nécessaire, mais dans leur dernière création j’aime bien la pause du Grievous.
En ce qui concerne Gentle Giant c’est le buste de Boba Fett qui pour moi est la plus belle pièce même si vu de dos, je trouve le coup beaucoup trop long, mais il est classe !
Ce qu’il faut garder à l’esprit c’est qu’entre Sideshow, GGS et nous il est difficile de comparer. Nous n’avons pas les mêmes techniques de travail. Entre scan numérique et sculpture, cela donne des styles différents. Je ne porte pas de jugement, c’est très personnel et je ne suis pas forcement super fan de toutes nos statues SW.

– Et dans les autres proders SW, quel est votre coup de cœur ou pièce favorite ?
J’adore le Mr Potatoes, nan ce n’est pas une blague. Les Super Deformed de chez Medicom aussi.

– Collectionneurs également ? Uniquement SW ?
Je ne suis pas un collectionneur Mono Univers. Je marche aux coups de cœur, au feeling avec une pièce. C’est ce qui parfois me fait revendre un objet trois semaines après l’avoir acheté. Sur le moment je craque, puis rapidement je m’en lasse ou la photo était trop trompeuse, alors qu’en vrai…
A une époque je collectionnais beaucoup les objets Astro le Petit Robot, il était très difficile d’en trouver et j’aimais bien partir à la chasse !
Mais depuis quelques temps, on en trouve de plus en plus et c’est devenu également à la mode, alors j’ai pris pas mal de recule, et je ne recherche plus que des vieux machins.
J’aime beaucoup le « death dealer » tiré de l’univers de F. Frazzetta sculpté par Bowen et certaines de ses statues MARVEL. En franco-Belge, c’est du coup de cœur aussi mais il y a longtemps que je n’ai pas été surpris au point d’acheter une statue, en même temps il faut que la BD soit parmi mes lectures.

– La licence SW a permis à l’atelier de se faire réellement connaître du grand public, mais est-elle toujours indispensable financièrement et pour promouvoir les autres licences ?
Oui et non. Au début c’est effectivement la licence SW qui nous a fait prendre une autre dimension, surtout au niveau international.
Aujourd’hui, Attakus aujourd’hui tourne à 50% grâce à la BD franco-belge et 50% sur des licences cinéma.
Même pour nous au niveau de notre quotidien SW est de moins en moins accaparant.
SW est une licence importante en termes de crédibilité et pour nous promouvoir pour d’autres licences internationales. Sur le plan artistique on exécute plus qu’on invente, à notre grand regret. On a ramé pour avoir cette licence et on est toujours fiers et heureux de bosser pour Lucas. Pourtant quand on voit ce qu’on peut faire avec des auteurs comme Loisel ou Vatine en termes de créations de délires et d’échanges artistiques on se rend compte que ce n’est pas le même boulot. Avec SW nous avons plus l’impression d’être des exécutants.
Ce qui n’est pas pour autant péjoratif.

– Vous avez la licence SW combien de temps encore ?
Tant qu’eux et nous en aurons envie. Quand LucasFilm accorde une licence il demande un Business Plan très complet. Tu obtiens la Licence s’ils estiment que bosser avec toi leur sera suffisamment rémunérateur et qualitatif. Nous avons des projets pour quinze ans !

– Une licence de deux ans correspond à combien de pièces ?
Il n’y a pas de règles. Tout est défini selon le Business Plan. Ce qu’il faut savoir c’est que nous devons respecter le plan donc plus le nombre de statues est important plus les délais sont courts pour sortir une pièce. La licence est accordée pour 2 ans et nous ne pouvons pas dans ce délai, sortir des centaines de nouvelles statues. Il faut compter environ 12 mois environ pour faire naître un personnage jusqu’à sa commercialisation. C’est un équilibre à trouver entre le potentiel financier demandé par LF et la faisabilité dans notre atelier.

-Au nombre de combien sont vos correspondants chez LucasFilm ?
Pas nombreux, il y a la partie business et la partie créative.
En ce qui concerne la partie créative, nous avons un interlocuteur privilégié qui s’appelle Chris Spitale. Il est responsable du « creative center »
Nous proposons la liste des Statues que nous souhaitons réaliser, après leur approbation nous proposons la pose que nous souhaitons, mais très souvent ce sont eux qui nous imposent la pose finale.
Nous avons demandé pourquoi ils changeaient souvent nos poses ou pourquoi ils refusaient telle ou telle pose ou personnage, ils nous ont répondu, qu’ils essayaient de ne pas faire de doublon entre les différents fabricants…
De toute façon, tout passe par l’approbation de LF et pas toujours dans le sens que nous voudrions. Pour nous, l’important est de rester fidèle aux films. Parfois ce n’est pas le cas et des responsables LF qui nous font modifier une statue qui était la copie conforme des personnages dans les films et nous ne sommes pas toujours d’accord mais c’est eux qui, de toute façon ont le dernier mot.
Et oui, c’est eux qui approuvent !

– Est-ce que les américains imposent un quota de statues pour les USA ou toute autre partie du globe, style Japon ?
Les 1.500 tirages nous sont effectivement imposés et chaque pays reçoit un nombre de statues défini contractuellement.
Cela nous convient d’avoir 1.500 exemplaires par statues. Nous savons très bien que financièrement il serait préférable de faire 5.000 Vador et 500 Leïa mais ce ne serait pas cohérent pour les collectionneurs ni même pas en rapport avec notre concept de base.

– Des auteurs franco-belges sont en train de revisiter l’univers MARVEL. Est-il envisageable un jour que votre collaboration avec Lucasfilm et les auteurs avec qui vous travaillez donne naissance à des lithos sur les personnages SW que vous avez réalisés ?
Tout est envisageable tant qu’on paie et que l’on prend un contrat !
Ensuite, on se confronterait à des problèmes au niveau de l’utilisation de la licence et nous ne pourrions pas laisser libre court à l’imagination des auteurs.
Si nous avions la garantie d’une totale liberté créative ce serait possible mais aujourd’hui ce ne serait pas le cas.
Nous avons un contrat bien précis et nous ne devons pas en sortir, cela peut changer car les gens de LucasFilm sont quand même de plus en plus ouverts.

– Est ce que cette licence Star Wars n’est pas un fardeau, que ça soit nerveusement, et surtout au niveau des autres envies de sculptures ?
Ce n’est vraiment pas le cas. Nous sommes toujours très excités lorsqu’une nouvelle statue est en phase de production. J’aime surtout le moment très particulier des tests de couleurs où le personnage commence vraiment à prendre vie.
Faire du Star Wars est toujours un plaisir malgré certaines contraintes créatives. Si un jour on prend ça comme un travail et rien d’autre, il faudra se poser la question mais ce n’est pas d’actualité.
Il y a toujours des moments plus agréables que d’autres mais c’est pareil pour tout le monde dans tous les domaines.

– Pas mal de collectionneurs ont déjà eu la période du blues de la collection suite à l’amas de proders proposés (toutes marques confondues). Quel serait votre conseil là-dessus ?
C’est vrai que trop c’est trop et Star Wars en est maintenant un exemple marquant. Mais le fabricant propose et le collectionneur dispose. Chacun doit s’y retrouver et pouvoir faire en fonction d’avec ses moyens et de ses envies.

– Pour vous, SW est-il en train de tuer SW ?
Je ne crois pas mais nous verrons dans l’avenir. Le marché existe vraiment pour Star Wars et si les européens ne suivent plus il y aura toujours les américains pour faire perdurer le marché. En réalité, personnellement, je trouve que cela commence à faire beaucoup.

– Dans le très probable clone ep3 de la prochaine série penseriez-vous au commandant Bly (pour ses nombreux détails d’armure et d’équipement) ?
Vous êtes mieux informé que moi (rire) !
Aujourd’hui rien n’est encore arrêté sur les futures sorties. Nous avons des projets mais pour le moment on en discute entre nous et avec le Ranch.

– Y aurait-il dans la série V une (voire des) statuette sortant de l’ordinaire genre le Probe Droid de la série IV ou une statuette énorme du style Jabba ?
C’est possible oui, mais c’est encore un secret. Pour le Probe Droid c’est une envie que j’avais mais j’étais le seul au début. Notre travail est collégial alors il a fallu attendre que d’autres rejoignent l’équipe comme Gaétan (alias BFLV) pour que le vote soit majoritaire (Rire), Etienne n’était pas contre non plus.

– Pourquoi n’avez-vous pas sorti plus de personnages de la nouvelle trilogie ? Est-ce un choix marketing ou une restriction de LucasFilm ?
Notre idée de départ était de faire le « Hall of Fame » de la première Trilogie avec tous les personnages charismatiques.  On s’est concentré dessus dans un premier temps.
Le choix des personnages nous appartient. Il n’y a que pour Padmé-Amidala qu’on nous a imposé le perso de « l’Attaque des Clones », nous on voulait faire la Reine Amidala dans sa robe rouge de l’Episode 1. Parfois aussi, on nous suggère fortement certains personnages mais pour le moment nous restons décisionnaire de ce qui va sortir ou non.

– Quand comptez-vous faire un Jar Jar Binks ? Sans rire, c’est quand même une figure importante. De plus, vous seriez les premiers à proposer une statuette de collection de ce personnage, ce qui pousserait les gens à l’acheter (si vous en faites une, je suis preneur, blague à part).
Dans la série 24 ou 25 je sais plus…
En tout cas, ce n’est pas pour tout de suite…

– Quel personnage que vous n’avez pas encore réalisé, voudriez-vous le plus / le moins ?
Avec le Probe Droid je voulais faire le FX-7 le Droïde Infirmier aussi. Je vous ai parlé d’Amidala dans sa robe rouge aussi. Ce que nous souhaiterions surtout c’est de ressortir certains personnages déjà faits mais avec d’autres poses. Nous avions un Darth Maul en pleine action faisant un « High Kick » qui nous plaisait bien, un autre Boba mais il y a peu de chance que cela se réalise. And of course, nous voudrions faire le Biker Scout que nous demandons depuis plus de 5 ans et en y réfléchissant, il y en a encore un grand nombre de personnages à faire !

– Verra-t-on prochainement des œuvres concernant l’Univers Etendu ?
Why not ! Nous avions un projet avec Fred Blanchard et Olivier Vatine (Le Cycle de Thrawn en BD) pour réaliser Mara Jade. Pour le moment ça n’a pas abouti mais ce truc est pas perdu…
On serait prêt à travailler sur l’UE pour rencontrer des artistes sympas et bosser pour le fun avec les auteurs. Si on pouvait on taperait plus dedans pour avoir des rapports plus directs et plus humains.
Il y a un gros projet en discussions avec le Ranch, mais je ne peux pas encore en parler.

– Est-ce que des collectionneurs privés vous ont déjà fait des commandes pour des pièces échelle 1/1 Star Wars ? Et d’un point de vue plus général : Vous a-t-on déjà passé des commandes vraiment exceptionnelles ? Infaisables ?
On reçoit très souvent ce genre de demande mais pour des raisons de législation et de droit c’est quasiment infaisable.
Dans tous les cas, nous refusons.

– Les bustes 1/1 de la Galerie Attakus sont assez remarquables, Sideshow en a édité pour SW. Pourquoi pas vous ?
Nos concurrents le font et plutôt bien, on ne va pas tous faire la même chose. Nous, on travaille sur d’autres Licences pour ce type de statues et bustes.

– Qu’en est-il de la réédition et /ou des variantes de personnage et quand penses-tu ?
L’idée ne me dérange pas. On a fait le Yoda en Bronze, on en avait envie. On pensait faire Leïa aussi.
Il faut que ça apporte un plus. Si c’est pour changer un flingue ou la couleur d’un bout de casque ça ne sert pas à grand-chose. Si on devait le faire, on serait plus dans l’idée de changer la position ou d’apporter un vrai plus.

– Une autre pièce de taille telle Jabba serait-elle envisageable ? En avez-vous envie ?
On avait pensé au Rancor (rire) mais ça faisait vraiment trop gros. On se pose souvent la question… Ensuite il faudrait pouvoir le vendre.

– Pourquoi Boba n’a pas une visière et une armure « vernis » comme Jango ?
Oula, je n’en sais rien… (Rire). En fait personne ne nous l’a fait remarquer à l’époque. On ne peut pas tout voir. Parfois on va à la pêche aux infos sur les forums en plus des docs officielles auxquelles nous avons un accès permanent, mais à croire que ce n’est pas suffisant, l’erreur est humaine (rires). A l’époque, le service créatif de Lucas ne nous a pas fait faire ce changement à cet égard, et ils sont plutôt super rigoureux avec nous.

– Pourquoi le socle de Grievous est-il différent des autres ?
C’est TOP SECRET… Mais pour MIB voilà la vérité : Après la première production du Grievous on s’est aperçu qu’il penchait trop vers l’avant, il regardait presque par terre.
Il était sublime posé à 3 mètres de haut, mais à hauteur d’yeux, c’était gênant.
On a pensé à reprendre la sculpture pour la redresser mais le personnage est si complexe que cela nous aurait pris cinq à dix semaines pour avoir le résultat voulu, on ne pouvait pas juste bouger la tête et les épaules. Un jour j’ai glissé un paquet de cigarettes sous le socle et du coup il avait la bonne posture. Incliné comme ça, ça le faisait !
LucasFilm a approuvé. Puis l’idée du nom sur le socle est venue du Ranch mais les premières propositions de LucasFilm n’étaient pas à notre goût, on a trouvé une police sympa et le système de gravure.
On voulait aussi améliorer le socle alors on a rajouté l’idée des traces de griffes qui sont tirés directement de Freddy Krueger comme un hommage, ça c’est la « BFLV touch ! ».
C’est tout un tas de choses qui nous ont amenés au résultat final. Mais de quatre mois de temps de création prévu nous sommes arrivés à onze. Donc pour le socle c’est la solution la plus simple qui nous a guidée mais nous avons fait de notre mieux pour que cela reste bien sympathique.

– Pourquoi la ceinture du Clonetrooper n’est pas solidaire du corps ?
C’est quoi ta prochaine question (rires), j’en ai aucune idée, mais je peux chercher et trouver un truc cohérent à te dire, bon c’est quoi la prochaine question… On a suivi les docs que nous avions et nous n’allions pas engluer la ceinture pour simplifier le moulage, c’est pas notre style.

– Une statue Darth Vader aussi grande (voir plus) que la Pelisse, est-elle envisageable, vous y pensez ?
Dans le cadre de notre contrat avec LucasFilm, non, impossible mais impossible n’est pas Français…

– Y a-t-il chez vous une étude sur les améliorations des matières utilisées pour les sabres laser ?
Oui c’est le cas sur le futur « Luke Jedi ». Nous avons changé de résine vous verrez, on espère que ce problème sera réglé.

– Est-ce qu’il y a eu deux méthodes de production du Royal Guard (avant la sortie de l’édition japonaise) ?
Sur un forum US de collectionneurs un membre s’interrogeait car sur les deux exemplaires qu’il possède une est plus légère que l’autre. Pour lui, c’est comme si une était dure et pleine et la seconde creuse. Comment cela est-il possible ?
La résine que nous utilisons est faite à base d’un mélange de résine chargée à de la poudre de marbre, du coup elle n’a jamais vraiment le même poids car le mélange peut être différent, cela peut expliquer la différence de poids mais je doute qu’une de nos statues puisse être complètement creuse.

– Quelle a été la pièce la plus difficile à éditer avant le complexe Grievous ? La plus simple ?
Rien de vraiment hyper compliqué jusqu’au Grievous. Ce qui est complexe, c’est le fait que la plupart des pièces moulées en plusieurs parties.
Le Probe Droid nous pose quelques soucis, on risque de prendre du retard dessus d’ailleurs. Notre casse-tête le plus marquant c’est le Djinn Noir de N. Keramidas (Luuna chez Soleil) une horreur !
Pour les figurines simples y’a trop d’exemples. Il faut toujours être attentif à la production, car certaines pièces qui semblent faciles au départ, se révèlent être super galères.

– Est-ce que les positions des statues sont déposées ? Est-ce que Gentle Giant pourrait faire un Vador exactement comme le Vader 1, même avec une échelle différente ?
Non, tout appartient à LucasFilm, c’est contractuel, de ce fait ils font ce qu’ils veulent.
Mais comme je l’ai dit avant, pour le même type de statues, ils font attention et ne laissent pas faire ce genre de choses et heureusement.
Comme je l’ai déjà dit, ils ont tous les droits, nous avons découvert qu’ils avaient permis le scan numérique de notre Vader 1 et que ce scan était revendu à d’autres licenciés pour en faire un distributeur à bonbons. Cela nous a clairement collé les boules comme on dit, mais nous n’y pouvons rien. Il y a visiblement d’autres personnages sculptés par notre atelier qui ont été scannés mais je préfère ne pas y penser.

– A quand un nouveau Fan Choice ? Je ne parle pas des idées des fans sur votre forum mais dans une liste préétablie. LFL laisserait il ce fan choice aboutir ?
C’est très compliqué à faire puis au final ce sont toujours les mêmes personnages qui reviennent, on l’a déjà fait et on ne le refera pas. Si on propose une liste avec des idées originales on va se les faire piquer, on préfère garder nos idées et surprendre. De plus, sans être trop parano, nous avons un mauvais souvenir du dernier « Fan Choice », mais je n’en dirais pas plus.

– Quel est la marche à suivre pour éditer une exclusivité comme l’a fait Lucasmag ? Quelles en sont les « conditions » ? Qui décide ?
Combien vous êtes prêt à payer ? (Rires). La décision finale revient à LucasFilm et si tu veux faire une exclue forcément il faudra parler argent avant tout.

– Une statue en série ultra limitée pour MIB (genre 50/100 ex) suivant un vote fait par tous les MIBiens serait-elle possible au niveau des droits et autres « soucis » à régler avec LFL ?
On peut l’imaginer mais il faut intéresser LucasFilm c’est vraiment compliqué ou très cher, mais pas impossible !

– L’histoire de « Japan Edition » a fait « grand bruit ». Etes-vous à l’abri ou non d’autres éditions de ce type ?
Clairement non, si le marché le demande et si on nous l’impose on n’aura pas vraiment le choix. Encore une fois c’est le Ranch qui décide. Pour nous, cette édition supplémentaire a été positive car on a pu pénétrer vraiment le marché Japonais.

– Pourquoi le Japon a eu le droit à une édition particulière ?
Le Japon ne fait pas partie de la Licence mondiale que nous avons signée avec LucasFilm.
Quand on nous a proposé ce marché, il était prévu de faire un amendement à notre contrat et d’y ajouter la Japon.
Puis de changer notre numérotation de 1500 à 1700 pour les nouvelles statues.
Le « HIC » c’est que le distributeur Japonais voulait proposer les statues épuisées !
Il est donc entré en contact directement avec LucasFilm et là, les choses nous ont échappées. Lucas Licensing a fait un contrat directement avec Blister et nous n’avons plus rien eu à dire. Lucas a signé un contrat pour une série exclusive pour la Japon de 200 exemplaires.
Intégrant les anciens modèles Attakus. Concrètement pour nous, ce n’était pas forcément une mauvaise nouvelle car Blister nous commande la fabrication des 200 pièces de chaque sculpture.
Nous comprenons la surprise et le mécontentement de certains collectionneurs.

– N’avez-vous pas peur de vous voir traîner devant les tribunaux pour « tromperie » en annonçant une édition mondiale de 1500 pièces et en sortant des éditions « nationales » ?
Non, il n’y a pas d’ambiguïté contractuelle pour nous sur cette édition Japonaise désormais, puis les procès ne seront pas contre nous mais contre Lucas (rires).

– Quel bilan tirez-vous du lancement de la collection Métal Star Wars ? Est-ce une réussite de votre point de vue ? Et des tarifs choisis ?
C’est une idée que nous avons eue il y a quatre ans et à l’époque on partait de rien. Personne n’avait fait un truc pareil avant.  Ce que nous avons fait est énorme et franchement je ne regrette pas quand je vois la beauté de ce qu’on a sorti, maintenant si c’est n’est pas rentable, on avisera.
Ça peut paraître un peu cher mais il faut savoir qu’on est sur du très haut de gamme avec ce type de projet.

– Est-ce que les 400 exemplaires du diorama faucon ont tous été vendus ?
On a vendu plus de 50% de la production à ce jour.

– Si oui, quelle est la répartition des ventes (entre Europe, US et Japon) ?
Pour le moment, les ventes de la collection Metal ne sont réalisées que sur l’Europe et le Japon.
Pour les US, pour le moment seule la boutique Internet SW a le droit de les vendre.
Il parait que ces produits sont concurrents aux produits « métal » Hasbro…donc ils ne sont pas en magasins aux USA. Je ne suis pas certain que nos produits puissent faire de l’ombre à ceux d’Hasbro. C’est un peu dommage que les « Métal » ne soient pas en magasins aux US, alors que nous avons beaucoup de demandes, mais peut-être que les choses vont changer dans l’avenir.

– Sinon, sont-ils déjà tous produits ?
Ils sont tous produits et tous en boite.

– Est-ce que les futurs dioramas seront vendus dans les mêmes prix ?
C’est impossible à dire. Le prix dépend de la complexité de la sculpture. Le prochain, qui sera Dagobah devrait être moins complexe.

– Si le premier ne se vendait pas aussi bien que prévu, stopperiez-vous la production des autres ?
Aujourd’hui on n’y pense même pas.

– Quand les prochains Metal vont-ils sortir, et les deux exclues métal, le Luke Stormtrooper et le Mouse Droid sont pour quand ?
Aucune date de prévue pour le moment en ce qui concerne les autres Dioramas. Pour les deux exclusivités, elles sortiront avant la fin de l’année, vous pourrez les mettre sous le sapin de noël.

– Les bidons et autres petites caisses qui sont des accessoires de la scène sont-ils fournis dans le Faucon ?  (Je ne m’en souviens plus, le diorama n’étant pas exposé mais remballé en carton).
Oui tout est dedans.

– La série métal comprendra 6 dioramas, on en connaît 2. Des idées ou des projets définitifs sur les 4 restants ?
Nous avons la liste définitive des 6 Dioramas mais pour le moment elle reste Top Secret. On peut juste vous dire qu’après l’Etoile Noire et Dagobah, pour ROTJ ce sera le Palais de Jabba.

– Peut-on espérer une sortie de diverses figurines en métal hors diorama ? Peut-on espérer une fois les dioramas finis que la série métal continuera ?
Oui, on va sortir des figurines qui ne s’insèrent pas dans les Dioramas. On avait dans l’idée de faire des Clones Wars mais rien n’est arrêté à ce jour, il y a des projets dans l’air.

-Y a-t-il une chance de voir d’autres Soda (Résine, métal…) ? Et puis aussi un Blacksad en pied, moins grand et plus abordable ?
Pour Soda c’est notre intention mais nous ne pouvons pas tout faire en même temps donc oui mais pas pour tout de suite. Pour « Blacksad », je vous invite à vous rendre sur notre forum, nous avons annoncé beaucoup de nouvelles créations concernant cette superbe BD.

– La sortie du Film Da Vinci code as t’elle relancé la vente de Votre superbe Mona Lisa ?
Nan pas vraiment, mais c’est grâce à notre statue que le bouquin et le film ont connu un très grand succès (rires). Léonard doit se retourner dans sa tombe !

– Peut-on avoir une idée de la date de précommande et du prix du futur Scrat tiré de la licence « Ice Age » ?
Pas encore mais ça va arriver très vite, on vous le garantit pour la fin de l’année.

– Quelles seront les prochaines grosses licences que vous comptez acquérir pour développer de nouveaux produits et pour lesquelles vous auriez une certaine attirance ?
Désolé mais c’est Top Secret. Tout ce qu’on peut dire c’est que ce sera des grosses Licences mondiales. On va aussi faire beaucoup de choses dans le domaine de la BD Franco-Belge.

– A part le Yoda Bronze, sans parler d’éditions spéciales comme Pelisse monochrome, y a-t-il eu d’autres exclusivité produites (même pour autre chose que SW) ?
Oui, pas mal, allez faire un tour sur www.attakus.fr , tout y est !

– Le monde de « Lord of the Rings » est très riche, aimeriez-vous vous lancer dans cet univers et si oui est ce que vous êtes en train de négocier la licence ?
Non c’est déjà fait et beaucoup fait, en plus c’est très réussi, encore une fois on va chercher d’autres univers moins exploités plutôt que d’agrandir l’offre, peut-être dans 10 ans (rire).

– Comme vous avez la licence SW et qu’Indiana Jones appartient également à LFL, le projet était en route puis arrêté, peut-on espérer un jour voir ce perso mythique édité par votre atelier ?
Nous on la réclame depuis des années. On l’attend à moins qu’elle soit proposée d’abord à Gentle Giant ou Sideshow…qui sont apparus dans le paysage de la 3D depuis…

– A combien s’élève le prix d’achat des matières premières pour la réalisation d’une seule statue ?
Il est très difficile de répondre à ce genre de question, car isolée comme cela ça ne veut pas dire grand-chose… Le prix d’une statue est composé de tellement d’éléments variables. Prix de la licence, prix du prototype, moulage, édition, nettoyage de la statue en résine à la sortie du moulage, peinture et tellement d’autres choses.

– Comment se passe la réalisation d’une statue (de l’idée de départ jusqu’au produit fini) ?
(Avec des détails techniques si possible : sculpture, moulage, peinture …)
En général, on prend une baguette magique, beaucoup d’incantations et plus de 12 mois après, vous pouvez les admirer sur vos étagères. La suite bientôt !

– Combien y a-t-il de sculpteurs, de peintres ou autres petites mains talentueuses pour réaliser une statue ?
Si l’on parle de la réalisation d’une sculpture prête à être édité… ça va d’une à quatre personnes et ça peut aller jusqu’à dix selon les besoins.

– Quand une pièce est commencée, est ce que c’est la même personne qui fait toute la sculpture de A à Z. Ou alors un sculpteur est plus doué pour les visages, un autres pour les tissus?
Pour chaque statue, un sculpteur est nommé responsable. Ensuite d’autres sculpteurs viennent mettre la main à la pâte selon leur qualité.  Certains vont s’occuper des mains, d’autres du visage et ainsi de suite pour tirer le meilleur de chacun et cela nous semble très important de travailler en équipe.

– Est-ce qu’un sculpteur travaille sur plusieurs pièces en même temps ou alors il se consacre juste à une ?
C’est un travail de groupe et tout le monde est susceptible à un moment ou un autre de passer sur une sculpture ou une autre, cela arrive souvent que plusieurs sculpteurs travaillent sur plusieurs projets à tour de rôle.

– Comment les sculpteurs abordent-ils la sortie d’une statue qu’ils ont sculptée ? S’occupent-ils des critiques, regardent-ils comment leur statue se vend ?
Ils aiment bien savoir effectivement si leur travail plait ou non, mais ça ne va pas plus loin. Avant, certains allaient voir sur les forums les réactions lors des sorties mais c’est de plus en plus rare car les critiques sont souvent subjectives et pas vraiment impartiale.
Des critiques et parfois des attaques sont, souvent sur les forums, axées sur l’atelier ou l’entreprise et cela ne représente aucun intérêt pour le collectif Bombyx-Attakus. On préfère du coup en discuter entre nous.
Ils sont aussi très contents des rencontres organisées entre collectionneurs et l’atelier et de parler librement et directement avec des collectionneurs soit dans notre atelier, soit sur des salons BD et autres événements du type SW au grand REX.
Ils ne sont pas insensibles mais ils n’ont pas spécialement besoin de ce retour pour flatter leur ego. Ils sont souvent « sur le cul » quand nous parlons des cotes ou des ventes, voir des messages laissés sur tel ou tel forum.
Nous fonctionnons en équipe depuis plus de 15 ans, à l’origine nous sommes tous issus de l’atelier de sculpture avec des spécialités différentes. Notre projet était de créer un atelier de sculpture et de vivre de la sculpture.
Le commerce et le business est venu bien après. Nous sommes aussi très clairs les uns avec les autres et cela depuis de longues années. Les sculpteurs ont beaucoup d’autres pôles d’intérêt créatifs et personnels. Certains proposent leurs travaux personnels à l’extérieur (galerie, expositions…).
Ils ne recherchent pas à devenir des stars de la para-bd ou du proder. Cela n’est pas toujours évident à comprendre pour les collectionneurs (surtout dans la para-bd) car le système qui consiste à faire d’un sculpteur, une mini star des forums ou de ce milieu est monnaie courante. Nous n’oublions jamais que nous travaillons avec des iconographies qui ne nous appartiennent pas neuf fois sur dix. Même si nous apportons notre touche personnelle et si nous pensons qu’il y a création pour chacune de nos réalisations, cela n’empêche pas que nous mettions de la passion dans nos travaux et que chacun est très fier de ce qu’il réalise.

– Lorsque qu’il y a un défaut de moulage, que devient la statue ?
Une statue qui comporte un défaut de moulage lors de la dernière vérification dans notre atelier est purement et simplement détruite.

– Si une statue est finie et possède un numéro et qu’elle est malencontreusement cassée, que se passe-t-il ?
Nous anticipons ce genre d’accident en produisant un peu plus que le nombre définitif d’exemplaire. Si une statue se casse, on peut alors la remplacer dans la série. Lorsque la statue est définitivement « Sold Out » nous détruisons les exemplaires restants pour respecter le tirage.

– Certains concurrents utilisent des procédés de scan. Avez-vous envisagé déjà ce type de procédé ?
Nous le faisons déjà mais c’est surtout un complément lors de la production. Il faut investir dans le matériel et si j’avais les moyens je le ferais, c’est dans l’ordre logique de l’évolution. Mais rien ne remplace la qualité artistique de l’humain. L’œil et la main d’un sculpteur ne pourront jamais être remplacés. Il ne faut pas voir ces avancées technologiques comme un concurrent du sculpteur, mais comme une progression et une aide dans notre métier.
De toute façon, cela n’apportera rien à la création d’après dessins, car pour scanner il faut quelque chose à scanner, et un dessin, aucun système ne le transpose en 3D, en gravure oui, mais pas en 3D.

– Est-il possible de faire réparer une statue qui est :
-> Un peu abîmée (genre un doigt) ? Oui sans problème.
-> Beaucoup abîmée (genre une cape cassée ou une décapitation) ? Oui mais vaut voir…c’est sur devis et le prix peut surprendre.
-> Énormément (mutilation totale des membres) ? C’est certainement faisable mais le temps passé aux réparations pourrait coûter plus cher que le prix de la statue.

– Quels avantages de produire en Asie (il y a quand même le coût du transport) pour des quantités de statues limitées (1500 ou moins) ?
Nous sommes avant tout des sculpteurs et notre travail est de créer et de fabriquer le produit final avant la production en grand nombre. Si nous devions tout faire dans nos ateliers au lieu de 20 personnes nous serions 50 avec tous ce que cela implique en termes de coût matériel et humain supplémentaire. Là, nous pouvons nous développer en investissant sur d’autres projets sculpturaux. D’autres part, si nous fabriquions toutes nos séries en France (comme à nos débuts), nous serions beaucoup plus chers. C’est un choix de compétitivité.

– Qui fait la peinture, votre sous-traitant ou vous ?
La peinture est faite à la main par nos deux sous-traitants avec qui nous travaillons depuis des années. Je vous rassure, nous passons plus de deux mois par an avec eux afin de vérifier la qualité de la production, mais aussi que les conditions de travail respectent les règles internationales.
Nous avons beaucoup de contacts avec nos sous-traitants, nous communiquons tous les jours par téléphone et par email, certains de nos sculpteurs vont aussi sur place régulièrement afin de suivre et d’assister chaque étape d’édition qui reste artisanale et manuelle.

– Avez-vous des informations sur vos concurrents que nous n’avons pas : par exemple futurs produits en cours de développement ? Faites-vous un peu d’espionnage ?
On s’informe beaucoup grâce au net avec Mintinbox pour SW et sur tous les forums, mais en ce qui concerne la BD Franco-Belge, ça ne va pas très loin, nous sommes au courant de beaucoup de choses soit par les ayants droit, soit pas les dessinateurs eux-mêmes mais cela n’a pas beaucoup d’intérêt pour nous de savoir ce que fait Pierre, Paul ou Jacques, on préfère découvrir que de savoir avant.

– Résine et métal, ensuite ce sera ? Changement de matière ?
Le plastique ! Nous avons des projets avec du plastique mais ce ne sera pas sur des grosses licences qui sont déjà très exploitées.

–  Que pensez-vous des statues de type Animated de Gentle Giant ?
J’aime beaucoup. J’ai regardé les dessins animés, j’adore le design général de la série c’est vraiment classe.

– Pourquoi Attakus ne vends pas de display case pour protéger les statuettes ou alors pourquoi la société Attakus ne s’associe-t-elle pas avec une entreprise qui fabrique des display cases sur mesure ?
Pourquoi pas un jour ! Mais actuellement Attakus/Bombyx, c’est d’abord un atelier de sculpture depuis longtemps, nous sommes devenus le distributeur de nos propres statues c’est déjà beaucoup de boulot. Nous retournerions plutôt la question, pourquoi une entreprise qui fabrique des display cases ne cherche-t- elle pas à s’associer avec nous pour proposer ses services…

– Le nombre de statues par série est-il contractuellement limité ou est-ce dû à des contraintes techniques ?
Comme nous l’avons évoqué précédemment tout est contractuel.

– Est-ce vraiment rentable de faire des statuettes (vous êtes quand même nombreux) ? Ou est-ce plus pour le plaisir et vous avez tous un autre job à côté ?
C’est suffisamment rentable pour faire vivre une vingtaine de personnes correctement.

– Que pensez-vous des méthodes de vente de vos concurrents US : GGS ou MR avec la multiplication de modèles soi-disant « limités » basés sur le même moule, Sideshow avec une palette de produits super profonde et diversifiée et plein de licences. Comment situer Attakus parmi ceux-ci ?
Business is Business ! Nous ce n’est pas ce qu’on veut faire, c’est pas notre idée de la collection. Mais si les collectionneurs y trouvent leur intérêt ça ne me pose pas de problème. En même temps s’il y a une vraie valeur ajoutée, pourquoi pas, mais c’est tellement subjectif.

– Pourquoi est-ce que les cartes de membre du Club sont si longues à être envoyés ?
On ne pensait pas que nous aurions autant de demande. Tout est fait à la main et ça prend du temps. On manque de moyen humain sur le coup.
C’est aussi beaucoup de la faute de Gaetan (BFLV) et Laurent (Yodasan), ils ne foutent rien. (Rires)

– Avez-vous prévu que la carte de membre serve, par exemple comme pour Grievous, à offrir une réduction sur des objets en vente actuellement ou par la suite (réduction valable sur le site Attakus) ?
La carte a été créée dans ce but on va donc développer ce genre d’action. On va bosser dans ce sens avec les boutiques.

– Est-ce qu’un jour vous ferez des journées réductions sur le site sur des objets que vous souhaitez liquider en termes de stock ?
Pourquoi pas mais vous savez nous n’avons pas trop de stock à l’atelier. Ce serait également compliqué vis-à-vis de nos revendeurs mais pourquoi pas des opérations de temps en temps, mais pas du genre « solderie à la con » et cela sera fait avec les revendeurs et pas sans eux et pas n’importe comment, comme le font certain et cela me gonfle.

– Avez-vous prévu de refondre l’interface de votre site Internet pour qu’elle soit plus en harmonie avec les informations contenues sur le forum ?
On y a déjà beaucoup travaillé pour vous permettre d’avoir des infos sur les dates de dispos et les stocks dans un temps réduit. Nous sommes en pleine refonte alors soyez patients et venez nous voir régulièrement.
Hein, monsieur AK, y’a pas que le forum Attakus, il y a un site aussi !

160x250 160x55160x55

Liens