Reportage- Fedcon 23

Banner_FedCon23

FedCon 23
C’est de bonne heure, en ce vendredi 30 mai que j’ai pris la direction de Düsseldorf, en Allemagne, afin d’assister pour la première fois à la FedCon.
Une convention qui n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il s’agissait cette année de la 23ème édition ! Cet événement est quelque peu atypique puisqu’il se déroule au sein même d’un hôtel : le Maritim, en connexion directe avec l’aéroport international juste à côté.

À peine la porte du hall d’entrée franchie, je cherche mon chemin parmi des files de fans qui attendent, je ne sais quel évènement, en rangs serrés dans une ambiance très disciplinée. Il me faudra passer par divers endroits pour récupérer mon pass, acheter celui du lendemain, obtenir mes tickets d’autographes et pour finir, acheter les photos pour les signatures. Bref, pas pratique tout ça, mais je finis enfin par avoir tout ce dont j’ai besoin.
L’hôtel est évidemment découpé en zones communes pour laisser circuler aussi bien les fans que la clientèle, et en zones dédiées à l’événement. Dans ce dédale de halls, salles et couloirs, il est donc impératif de montrer distinctement son badge nominatif et son bracelet afin de pouvoir passer les portes. Les nombreux staffeurs FedCon, tels des gardiens du temple, sont là pour y veiller très soigneusement.

Comme toujours, la convention se veut ouverte sur plusieurs univers et c’est celui de Stargate qui était pompeusement représenté. En effet, les acteurs de l’équipe d’exploration SG-1 : Richard Dean Anderson, Amanda Tapping et Michael Shanks avaient franchi la porte des étoiles pour l’occasion. Deux des actrices principales de la série Charmed et des figures connues de la saga Star Trek venaient allonger la liste des invités.
Mais que peut donc bien faire un fan de Star Wars dans cette ambiance si étrangère ?! Pour tous ceux venus d’une galaxie lointaine, très lointaine il était possible de rencontrer l’actrice Nalini Krishan interprète de Barriss Offee dans la prélogie et Baï Ling ayant incarné la sénatrice Bana Breemu dans l’Épisode III.

Ces deux journées passées à la convention m’ont également permis d’assister à certains panels. Parmi ceux que j’avais sélectionnés, il y avait tout d’abord celui de Bettina Wurche, venue faire le parallèle entre notre belle planète bleue et celui de la Galaxie Star Wars au travers du climat et des créatures. Un panel entièrement dans la langue de Goethe !
Plus tard, c’est celui de Nalini Krishan et Baï Ling que je souhaitais bien évidemment ne surtout pas manquer. Les deux actrices ont parlé du contexte dans lequel elles avaient été recrutées. Les questions furent essentiellement adressées à Baï Ling, l’actrice chinoise étant connue d’un public plus large que Nalini Krishan.
Une figure artistique également familière dans l’univers Star Wars était de la partie. J’ai nommé Tsuneo Sanda ! Il était ravi de pouvoir à nouveau rencontrer ses fans et n’oublie pas Mint In Box, assurément ! Personne clé dans le monde de la collection de produits dérivés, Steve Sansweet avait également fait le déplacement pour promouvoir le Rancho Obi-Wan, rencontrer les fans et signer quelques autographes. Plusieurs panels animés par Steve étaient au programme pendant le week-end.

Durant ces 4 jours, nombreux cosplayeurs ont occupé les lieux. Le nombre de vendeurs d’autographes était relativement important pour un salon de cette taille. À croire que les Allemands sont attachés aux signatures ?! Comme dans toute manifestation digne de ce nom, on trouvait ça et là, des stands de t-shirts, produits dérivés et goodies en tous genres. Notre partenaire Toy Palace tenait l’une des boutiques les plus imposantes. Une petite salle lui était presque entièrement dédiée ; le reste étant occupé en face par « Movie Fx », un concepteur d’armures de stormtroopers.

Au final, j’obtiendrai mes autographes avec quelques difficultés tout de même ! Loin de moi était l’idée que des acteurs pouvaient participer à une convention sans pour autant signer tous les jours et à toutes les heures ! Cela m’aura valu une journée supplémentaire à Düsseldorf qui n’était initialement pas prévue ; ainsi qu’une grosse frayeur sur un timing serré pour rencontrer les acteurs en dédicaces.

Quant au budget à consacrer pour une FedCon, sachez qu’il est très conséquent. Ne vous attendez pas à ce qu’on vous remette un tour de cou avec votre pass. Il est payant ! Tout comme la plastification de ce dernier !! Oui, vous lisez bien ! Les photos pour les autographes sont également payantes. Des tirages d’une qualité très moyenne pour 4 € pièce, là aussi, l’organisation pousse les fans à sortir leur porte-monnaie de façon abusive. Dommage que cet aspect vienne ternir l’image d’une convention qui a un fort potentiel, surtout en matière d’invités. À refaire éventuellement, mais pas à n’importe quel prix !

160x250 160x55160x55

Liens