Reportages – Star Wars : The Force Awakens – World Premiere

Banner_TFA_WorldPremiere

C’était un vendredi presque comme tous les autres, coincé au boulot entre les comptes rendus de fin de semaine et les préparatifs du staff briefing pour le lundi suivant.

Pourtant à la différence des autres vendredis, j’étais très excité car il ne restait plus que 5 jours avant la sortie du Réveil de la Force. La France était la première dans le monde à projeter le nouvel opus.

Mais j’étais loin de m’imaginer que Mintinbox.net aurait les honneurs d’une invitation à Hollywood pour l’avant-première mondiale. Certes nous avions eu de la chance pour celle de la Revanche des Sith à Cannes en 2005 mais là on changeait de dimension.

Je déboulais dans le bureau de mon manager et lui expliquais que j’avais besoin de 3 jours de congés supplémentaires. Congés acceptés en échange de 2 places pour la première à Nice à 11h00. Je téléphone à ma femme; Bingo ! Le WAF est favorable à mon départ précipité. Passeport, ESTA, billets, sac photo, en quelques heures j’étais prêt à embarquer porte 66 (c’est un signe). C’était parti pour 17 heures de voyage !

Une surprise m’attendait dans l’avion : Luke Skywalker, du moins son sosie était steward sur ce vol. Incroyable alors que tout le monde se posait la question de son rôle dans le 7ème volet de la saga mythique, Luke semblait travailler pour Lufthansa.
Un steward adorable qui m’a sûrement trouvé un peu dingue mais qui a accepté de faire quelques selfies avec moi.
Impossible de vraiment dormir durant tout le vol. Atterrissage à 13h00, heure locale, passage des douanes, taxi, hôtel il est 18h00 heure soit 1h00 du matin en France.
Je suis fatigué, je m’affale sur le lit pour seulement quelques minutes et je me réveille à 22h00.

Minuit, je ne peux pas dormir. Le Chinese Theater est à 5 minutes à pied, je décide de partir en quête du Graal !
Arrivé à hauteur d’Hollywood Boulevard, la route est barrée, une tente dressée longue de plusieurs blocs empêche toute circulation sur plus de 900 mètres.
Les étoiles du Walk of Fame sous mes pieds, je commence à réaliser où je suis et ce que je vis, c’est un véritable rêve éveillé !
L’entrée de la tente est interdite mais on y devine un tapis rouge et un décor noir.

En longeant le chapiteau jusqu’au Chinese Theater, je rencontre un Kylo Ren qui accepte de dire quelques mots pour Minintbox. Le type sous son masque semble avoir été brûlé au vitriol et à la même voix que Kylo avec le masque.

Devant le Chinese Theater, une poignée de badauds, des barrières gardées par des vigiles et des campements de fans en pole position le jour « J ». Après quelques palabres avec les vigiles, je réussis à rejoindre le groupe de campeurs derrière les barrières, en pleine controverse sur le rôle possible de Mark Hamill dans l’épisode 7. Je m’incruste dans la discussion et leur explique que ce n’est pas possible car aujourd’hui Mark Hamill travaille pour Lufthansa. Je leur montre la photo du steward, tout le monde se marre, on partage une bière, c’est bon le Frenchie est accepté dans le groupe.

It was an almost ordinary Friday at the office stuck between writing end of the week status reports and preparing for next Monday’s staff briefing.

It was almost an ordinary Friday but then again it wasn’t, I was really excited as there were only 5 days left before the release of The Force Awakens, France being the first country to show the new episode in the saga.

However, I was far from imagining that Mintinbox.net would receive an invitation for the premiere in Hollywood. We had already been very lucky in getting an invite to the Revenge of the Sith in Cannes in 2005 but here this was taking things to a whole new level.

In my manager’s office like a shot, I explained to him that I needed 3 extra day’s leave. Leave granted against 2 seats for the Nice premiere at 11 am. I call my wife, bingo! The WAF was okay for my rushed departure. Passport, ESTA , tickets, photo equipment, a few hours later I am ready to board gate 66 (this must be a sign). I’m off for 17hours of travel.

A surprise awaited me in the plane: Luke Skywalker, or at least his clone, was a steward on my flight. Unbelievable, as in the 7th episode of the mythical saga while everyone was wondering where is had gone, Luke seemed to be working for Lufthansa.
The steward was a really sweet guy who probably thought I was a little crazy but who nonetheless accepted to do a few selfies with me.
I am unable to really sleep throughout the flight. Landing at 13h00, local time, customs, taxi, hotel; it is now 18h00 locally about 1 am in France.
I’m exhausted, I crash on the bed for a few minutes and pass out. I wake up at 22h00.

Midnight, I am wide awake. The Chinese Theater is 5 minutes away so I decide to go on a quest for the holly grail.
The road is closed after Hollywood Boulevard where a massive tent stretching across several blocks is preventing cars from using the road for a little over 900 meters.
The stars on the Walk of Fame are under my feet and all of a sudden it hits home: here I am in the middle of a dream come true.
The entrance to the tent is forbidden but you can make out a red carpet and a slick black decor.

As I walked along the tent towards the Chinese Theater I bump into Kylo Ren who accepts to say a few words for Minitbox. The guy under the mask seems to have his face burnt with acid and has the same voice as Kylo Ren with the mask.

In front of the Chinese Theater: a bunch of passersby, a fenced off areas under guard and the camp out of fans waiting for D day. After a short chat with the security people, I am able to join the group of camping fans in the fenced off area. They are in the middle of a heated controverse on the possible role held by Mark Hamill in the 7th episode. I crash the conversation and explain to them that this will no longer be a suspense as Mark Hamill now works for Lufthansa. I show them the photo of the steward on my flight and get a general uproar of laughter, we have a beer. That’s it, the Frenchie has been accepted as one of the crew.

Des débats geeks dignes de Big Bang Theory survoltent le petit groupe jusqu’à 2 heures du matin puis tous mes nouveaux amis décident d’aller se coucher. Moi complètement « jet-lagué », je n’ai pas sommeil.

Je tente ma chance dans une boîte de nuit à quelques mètres du Chinese Theater. Le gardien du temple me demande d’abandonner caméra et téléphone à l’entrée. Vu la carrure du type je n’ai pas envie de jouer et j’obtempère sans protester.

Ce n’est pas une boîte de nuit, c’est la Cantina !
Ça grouille de Dark Vador, de Wookies et de Stormtroopers. Je danse avec une horde de Leia Slave déchaînées sur du rap West Coast… Ce n’est plus un rêve, c’est un fantasme éveillé !
Je m’assois à un bar pour prendre un cocktail avec un Greedo mais un coup de massue me tombe subitement sur le crâne, toute la fatigue cumulée des dernières 48 heures remonte à la surface… Il est temps de rentrer à l’hôtel.
4 heures du matin, je m’affale sur le lit tout habillé, quand je ré-ouvre les yeux il est déjà 8 heures. Il faut se bouger, j’ai rendez-vous avec mes nouveaux amis campeurs geeks à 9h00.

De retour au Chinese Theater, nouvelles palabres pour passer la sécurité et rejoindre le groupe qui discute autour d’un homme de dos, mais le vigile ne veut rien entendre. Aucune passe Jedi ne lui fait changer d’avis :

« Vous ne passerez pas ».

Finalement l’un des membres rencontrés la veille me remarque et me fait franchir les barrières et me présente à l’homme de dos : Anthony Daniels !

« This is the guy from Mintinbox in France. »

Une poignée de main très cordiale, un selfie et je lui propose de faire des photos des campeurs avec lui. Finalement je donne ma caméra au vigile qui shoot cette photo Géniale.
Anthony Daniels nous quitte, je salue tout le monde il est temps de prendre un taxi pour le STAPLES Center. La journée commence super bien !

Heated geek debates of a magnitude on par with the Big Bang theory animated our little group until 2am and then my new friends decide to go to bed. I’m completely jetlagged – not sleepy at all.

I try my luck in a night club a spitting distance from the Chinese Theater. The guardian of the temple requests I leave my camera and mobile phone at the entrance. The size of this guy dissuaded me from being playful and I agree with protesting.

This isn’t a nightclub, it’s the Cantina!

The whole place is overrun with multiple Darth Vaders, wookies and stormtroopers. I danse to the sound of West Coast rap with a hoard of unleashed Leia slaves. This is no longer a dream it’s a live phantasm.
I sit at the bar to drink a cocktail with Greedo but suddenly all the exhaustion accumulated in the past 48h hits me like a brick. Time to get back to my hotel.
4 am – I collapse on the bed fully dressed and when I open my eyes it’s already 8. Time to move, I have an appointment at 9 with my newly found geek camper friends.

Back at the Chinese Theater, new exchanges to get through security and join the group talking with a man back to me, however, the security guard wants none of it. No Jedi pass will make him change his mind :

« You will not get through. »

Finally, one of the guys met yesterday spots me and gets me through; introduces me to the man they were talking to, it’s Anthony Daniels!

« This is the guy from Mintinbox in France. »

A warm handshake, a selfie and I offer to have a group photo of the campers with him. I give my camera to the security guard who grabs this great shot.
Anthony Daniels leaves us and I say goodbye to my new friends, time to grab a taxi for the STAPLES center. The day is off to a good start!

Avant de partir, Pierre m’avait confié une mission : trouver Steve Sansweet, le CEO du Rancho Obi-Wan, et lui remettre des cadeaux de la part de Mintinbox.
Pierre avait acheté des timbres collector et un paquet Colissimo « La Poste Starwars »

J’ai rencontré Steve et sa complice Anne Neumann en face du STAPLES Center où ils organisaient une exposition et des animations Rancho Obi-Wan.
Il est le plus gros collectionneur Star Wars au monde et pour l’évènement il exposait quelques-unes de ses plus belles pièces.
Je l’ai rejoint dès l’ouverture de l’expo. Il était enchanté de recevoir de nouvelles pièces importées directement de France pour sa collection.

Pour moi le plus merveilleux trésor exposé par Steve était une vitrine en forme de tour abritant une centaine de collectors incroyables. Cette tour d’une hauteur de 2,50m posée sur une base circulaire en plexiglass de 2 mètres semblait être gardée par une armée de Stormtroopers disposés en étoile tout autour.
L’exposition présentait également de multiples déclinaisons artistiques du masque de Dark Vador, un Faucon Millénium et un Star Destroyer illuminé de fibres optiques, des statues grandeur nature d’Anakin, Boba Fett et autres personnages légendaires.

Pour régaler les fans, toutes sortes d’animations étaient proposées gratuitement. LEGO animait des ateliers pour apprendre à construire des TIE Fighters à partir de simples briques carrées et rectangulaires façon graphisme 8 bits.

L’intérieur d’un dôme transformé en écran de projection transportait les visiteurs dans les étoiles. Un autre stand vendait des t-shirts officiels, une animation proposait de tester sa « Force », des Stormtroopers proposaient des selfies. Une heure après l’ouverture l’expo était bondée. A présent, il faut faire plus de 40 minutes de queue pour visiter l’expo de Steve, quel succès !!!

J’ai la flemme de faire la queue pour dire au revoir à Steve, nous aurons sûrement l’occasion de se revoir demain. Retour à l’hôtel mais avant je dois absolument voir le panneau HOLLYWOOD.

Before I left France, Pierre entrusted me with a mission: find Steve Sansweet, CEO of Rancho Obi-Wan, and give him a gift on Mintinbox’s behalf.
Pierre had purchased Star Wars collector stamps and a prepaid Star Wars postal package (Colissimo ‘La Poste Starwars’).

I met Steve and Alice Neumann his partner in crime in front of the STAPLES Center where they had organised a Rancho Obi-Wan exposition and events.
Steve is the greatest collector of Stars Wars paraphernalia in the world and for the event he was exposing some of the most impressive pieces of his collection.
I meet him at the opening of the exposition. He was delighted to received new items coming directly from France for his collection.

In my eyes, the greatest treasure presented by Steve is a tower shape exposition case boasting around a hundred incredible collector’s items. This case tower standing about 2.50m on a clear circular base seemed to be guarded by stormtroopers in a star-shape formation around it.
The exhibit also presented many artistic interpretations of Darth Vader’s mask, a falcon millennium and a star Destroyer illuminated by optic fiber, as well as life-size statues of Anakin and Boda Fett and other legendary characters.

The fans were also offered fun, free activities they could join. LEGO ran workshops to show how to build 8-bit-like TIE Fighters with basic square and rectangular blocks.

The inside of a dome was transformed into a screen transporting visitors into the stars. You could also buy an official T-shirt, test how strong the force is with you, take a selfie with a Stormtrooper. An hour after opening time it was packed. You now had to queue for 40 minutes before visiting Steve’s exhibit. What a success !!!

I can’t face queueing to say goodbye to Steve, never mind, we’ll see each other tomorrow. Before going back to my hotel, I must see THE Hollywood sign.

C’est lundi matin, c’est le grand jour et le programme est chargé : rendez-vous de stars à 13 heures avec Sébastien, journaliste freelance pour M6. La chaîne veut un reportage sur le seul Frenchie invité à la première de StarWars 7, 14h30 je dois rejoindre l’administration de l’event « Red Carpet » pour obtenir mon sésame qui m’ouvrira les portes de la cérémonie en VIP, donnera accès à la salle pour voir le film et participer à l’After.
J’ai rencontré Sébastien au croisement de Hollywood Boulevard et Highland Avenue. Quelques échanges très sympas sur le déroulement du reportage et une petite heure de tournage autour de l’évènement.

14h00 je me dirige vers le parking d’Hollywood Bowl où nous attendent des bus affrétés pour l’évènement. En chemin je rencontre d’autres fans et les membres de la 501st américaine. Nous marchons ensemble jusqu’au point de ralliement et formons une improbable cohorte de Stormtroopers, pilotes et chevaliers Jedi.
Arrivée un peu chaotique et retrouvailles avec Steve et son équipe.
Arrivée sur place, le passage du portique de sécurité est un peu difficile, les agents ont du mal à contrôler autant de rebelles et particulièrement leur chef : Steve Sansweet que je retrouve coincé sous un portique en mode fouille complète.

Steve et Anne me proposent gentiment de les suivre pour éviter de me perdre au milieu de la cohue. Ils sont vraiment adorables ces deux-là.

Arrivés sur les gradins, les premiers rangs sont réservés par les fans en costumes et l’équipe de Steve. Une aubaine le point culminant en haut à droite est libre. Ce sera un point de vue idéal pour shooter mes photos. Je suis le seul à ne pas avoir de costume ou de blouson, un vent glacial s’est levé, je suis cryogénisé.
Finalement on nous distribue nos badges VIP dans les gradins, j’hérite d’un pass bleu « Dolby Theater » alors que la 501ème et la plupart des autres fans sont ornés de badge rouge ou gris Chinese Theater.
Arrfff dommage, je pense alors voir le film dans une salle un peu moins prestigieuse mais je suis trop content d’être là pour être réellement déçu.

Le gradin des fans est sur le côté gauche à l’entrée du tapis rouge, face aux caméras.

Il est 16 heures, les derniers préparatifs se terminent, on finit d’accrocher les décors, on passe l’aspirateur dur le tapis rouge, les journalistes s’installent, le spectacle peut commencer.
L’ambiance est survoltée : R2-D2 et C-3PO ouvrent le défilé, puis Anthony Daniels, Peter Mayhew, George Lucas, JJ Abrams, Harrison Ford, Carrie Fisher, mais aussi Daisy Ridley (qui dit être frigorifiée, comme je la comprends), John Boyega, John Williams… Ils sont tous là !

A chaque arrivée les fans sont en transes, poussent des hurlements, chantent ou scandent les noms des acteurs. Tous les invités passent nous voir pour shooter un selfie avec notre gradin en arrière-plan.
Un détail me saute aux yeux : tous les acteurs et VIP du tapis rouge portent un badge de la même couleur que celui que j’ai autour du cou. On dirait bien que le show qui aura lieu cette année, sera au Dolby Theater et non au Chinese Theater.

Finalement je suis le gros veinard de la Galaxie !

It’s Monday morning. It’s D day and the plan has changed: at 13h I am to be interviewed like a star by Sebastien, a freelance journalist working for M6. The channel wants a story on the only Frenchie invited to the Star Wars 7 worldwide premiere. At 14h30, I need to go the administration of the ‘Red Carpet’ event to get my pass to attend the ceremony as a VIP and thatnwill enable me to access the movie theater for the projection as well as participate in the After event.
I meet up with Sebastien at the intersection of Hollywood boulevard and Highland Avenue: a fun exchange on how the interview will proceed and about an hour of shooting around the event.

At 14h, I make my way to the Hollywood Bowl where special buses specially ordered for the event are waiting for us. On the way, I meet other fans and American members of the 501. We walk together to the meeting point as the most unlikely platoon of Stormtroopers, pilots and Jedi knights.
A Slightly Chaotic Arrival and Meeting up with Steve and his team
Once there, the security portal is somewhat chaotic and the security people are struggling to control all these rebels and in particular their leader Steve Sansweet. I find myself under the portal for a full-body search.

Steve and Anne kindly offer for me to stay with them to avoid getting lost in the crowd. Two of the nicest people ever those two.

In the first rows of seats are reserved for costumed fans and Steve’s team. Luckily, top right I spot a free space with a great overview of the whole place; ideal for shooting my photos. I am the only one without a costume or a coat and a chilly wind has started blowing, I am literally cryogenised.
We finally get our VIP badge. I get a blue pass ‘Dolby Theater’ when the 501st and most of the other fans get a red or grey badge for the Chinese Theater. Arff. I’m a little deflated to see the movie in a less prestigious room but I am too happy to be here to be really disappointed.

The fans seating is to the left of the entrance to the red carpet facing the cameras.

It’s 4pm the final tweaks are being brought: the last decorations are hung, the red carpet is vacuumed, journalists are taking their places, the show can start. The place is on fire R2D2 and C-3PO open the show followed by Anthony Daniels, Peter Mayhew, George Lucas, JJ Abrams, Harrison Ford, Carrie Fisher and also Daisy Ridle (who says she is freezing, and how I understand her) John Boyega, John Williams.. They are all here!

At each newcomer, the fans go ballistic, screaming, singing or chanting the actor’s or actress’ name. All the guest come near us to take a selfy with the fans in the background. Suddenly, a detail catches my eye, all the actors and VIPs on the red carpet wear a blue badge identical to the one around my neck. It looks as though this year the show will happen in the Dolby Theater and not in the Chinese Theater.

As it turns out, I the luckiest guy in the Galaxy!

Vers 20h00 tous les VIP sont rentrés, c’est au tour des fans de fouler le Red Carpet et de rentrer sous le châpiteau. Nous allions pouvoir enfin découvrir ce qui se cachait sous cet immense tunnel. Nous avons eu l’impression de rentrer dans les couloirs d’un star destroyer, les parois de la tente noire était ajourées de lumières rectangulaires, des maquettes de vaisseaux, des Stormtroopers, des forêts de sabres laser et des nuées de journalistes qui nous applaudissent au même titre que les stars du film. La sécurité nous redirige vers une contre allée et finalement nos salles respectives. Nouveau passage de portique avant de gravir les marches et le tapis rouge.

Nouveau contrôle de sécurité, dépose des appareils photos et des téléphones dans le hall avant de rentrer dans la salle. Je me soumets au contrôle sans essayer de tricher, trop peur de me faire virer si près du but !
Je prends au bar des popcorns et une bouteille d’eau puis on me conduit à ma place au troisième rang central entre l’équipe de Steve Sansweet et l’équipe en charge des costumes du film.

Le Dolby Theater est une immense salle de spectacle. Les fauteuils sont disposés en forme d’arène avec balcon et fosse à orchestre. Cette salle peut accueillir plus de 3500 personnes pour la remise des Oscars, mais pour une projection, les balcons sur les côtés sont fermés. Je pense que nous sommes environ 2000 personnes à assister à cette première.

Bob Iger, le CEO de Disney rentre en scène avec un petit discours de bienvenue puis remercie George Lucas pour cette histoire fantastique, pour sa créativité et pour lui avoir vendu les droits d’exploitation. George rentre alors en scène sous un tonnerre d’applaudissement et une standing ovation de plusieurs minutes. Frissons garantis ! On sent George très ému. Il doit se demander s’il n’a pas vendu son âme au diable… Il renvoie alors la politesse à Bob en le remerciant à son tour pour avoir su redonner un coup de fouet à l’histoire tout en ayant su préserver l’esprit Star Wars, etc.

JJ Abrams est appelé sur scène et il rentre également sous des applaudissements nourris. Il remercie à son tour George Lucas et appelle un par un les acteurs à venir les rejoindre sur scène. Enorme ovation pour Mark Hamill, Harrison Ford et Carrie Fisher. Voilà, toute l’équipe d’acteurs, réalisateur et producteurs est là, à quelques mètres devant moi. Si on m’avait dit ça vendredi matin en me levant je ne l’aurais jamais cru. Tout ce beau monde descend de l’estrade, passe devant moi et vient se placer quelques rangs derrière moi.

La Lumière s’éteint, le Logo Lucasfilm apparait à l’écran la salle applaudit.
Fondu au noir, les étoiles, les premières lettres du scenario s’échappant vers l’infini et toute la salle en délire applaudissant et criant puis le silence absolu…

Pas de spoiler ici mais le film est mené de main de maître par JJ qui a su donner un rythme incroyable, on ne s’ennuie pas une seconde, des tonnes de clins d’œil à l’ancienne trilogie tout en donnant une nouvelle énergie au film. On peut regretter un scénario manquant d’originalité, un peu trop calqué sur Un Nouvel Espoir mais je pense que c’était le prix à payer pour faire un raccord cohérent avec la précédente trilogie. Le job du prochain réalisateur sera encore plus difficile que celui de JJ.

La fin du film, les applaudissements et l’ovation de JJ Abrams, la plupart des spectateurs se ruent à l’extérieur pour récupérer leurs téléphones ou vers JJ Abrams et les nouveaux acteurs, moi je remonte l’allée centrale pour récupérer des boites à popcorn SW7 Worldwide Premiere laissées à droite et à gauche par les spectateurs. Au détour d’une allée, je surprends Mark Hamill dans les bras de George Lucas se donnant de franches accolades chaleureuses. Bizarrement nous ne sommes que 3 ou 4 fans à être présents. George pour sortir de sa rangée doit passer devant moi. Je lui tends la main et le remercie pour avoir fait rêver le grand gamin que je suis durant tant d’années. Il me sert la main esquisse un sourire un peu forcé et passe son chemin. Mark Hamill me rejoint et je le remercie à son tour. Il s’arrête me regarde et me dit:
« – Tu es français toi ? (Are you french?)
– heuuu yes… oui…
– haaaa j’adore la France (haaa I love France) »
Je pensais que c’était le parfait timing pour lui faire signer l’affiche du film que je trimballais avec moi depuis le matin mais il refusa mais me fit un check et me serra la main.

Bon… un peu caprice de star… passons… je comprends le gars a dû être méga sollicité depuis ce matin il doit en avoir un peu ras-le-bol. Puis, inattendu, John Williams le succède et sort à son tour de la même rangée, je lui tends mon affiche et sans un mot il la signe avec un grand sourire. La sécurité vient vers moi et me demande de sortir… moi je dis yahoooo !!!

La récupération des téléphones dans le hall a provoqué une immense cohue dans les couloirs, au hasard des rencontres dans la foule je croise Harrison, Anthony et JJ mais sans pouvoir les approcher réellement. Je repère Peter Mayhew assis dans son fauteuil et discutant avec des amis je me mêle au groupe et attends la fin de leurs discussions pour lui serrer la main qu’il me rend avec un sourire très amical. Puis nous sommes conviés à sortir du cinéma, je descends les marches entre John Williams et Anthony Daniels. Je suis officiellement le fan le plus heureux du monde !

Nous rentrons à nouveau sous le châpiteau pour participer à l’after. petits fours et boissons à volonté avec l’équipe du tournage. Tout le staff est présent mais les vedettes ont un ilot séparé où il est impossible de rentrer. J’ai bien essayé quelques ruses de Jedi pour franchir la sécurité mais rien n’y fait, le garde ne veut pas me laisser passer. Tant pis il est temps de rejoindre Sébastien dehors pour qu’il puisse finir son reportage.
Je sors du châpiteau des étoiles plein les yeux, Sébastien me demande mes impressions, je suis conquis !

Il est minuit je prends une douche express, je bourre mes valises, juste le temps de filer vers l’aéroport pour sauter dans le premier vol.
Après 18 heures de voyage et d’escales je suis de retour à Nice. Je n’ai pas dormi plus de 30 minutes d’affilé, je suis explosé mais heureux.

Il est 11h00, ma petite famille m’attend à la sortie de l’aéroport. Je suis devenu une méga star pour mes enfants depuis que je suis passé à la TV. Nous filons pour la première en français au Pathé Gaumont Lingostières. Sur place quelques animations Star Wars et Radio France qui me demande de raconter mon histoire incroyable.

Je croise Pierre et mon manager à la sortie de la première séance et je leur conte rapidement ce moment inoubliable.

Mon fils de 10 ans, fan inconditionnel est excité comme une puce. Le film en 3D apporte un peu de profondeur aux scènes mais la perte de définition et de contraste par apport à la version 2D n’est vraiment pas en faveur de la 3D. (note : Depuis je l’ai revu une troisième fois en IMAX 3D à Disneyland, pas de doute c’est cette version qu’il faut voir)

Il est temps de rentrer et de dérusher plus de 800 photos et notes prises à la volée.
C’est la fin du rêve éveillé mais c’est toujours le bonheur qui dure encore et encore même deux semaines après cette aventure.

Around 8pm, all VIPs have gone in and the fans can on onto the red carpet to go into the tent. We are finally going to be able to discover what was hidden in this long tunnel. It felt like walking through the corridors of a star destroyer. Each side is black; lined with rectangles of light, and models of vessels, stormtroopers, forests of laser sabers and hoards of journalists who were applauding us like movie stars featuring in the film. Security channels us to side passages and on to our respective rooms. I have to go through a new security portal before going up the stairs on the red carpet.

New security measures, all phones and cameras need to be handed over before entering the room. I follow this control without trying to cheat too terrified to get thrown out if I did.
I get some popcorn and a bottle of water and move to my seat in the third row, very central between Steve Sansweet and the crew responsible for the costumes in the movie.

The Dolby Theatre is a huge theater; the seat are organised as an arena, with lodges and a floor. It can hold up to 3 500 people during the Oscars but for this projection the lodges to the side are closed. I think there are around 2 000 people gathered for the premiere.
Présentation des vedettes
Introducing the stars

Bod Iger, CEO of Dysney, comes on stages and gives a short welcome speech and then thanks George Lucas for this fantastic story, for his creativity and for having sold him the rights to star wars. George joins him on stage under thunderous applause and a standing ovation lasting several minutes. What a thrill! We can feel how touched George is. He must be wondering whether he sold his soul to the devil… He returns Bob’s thanks for bringing new energy to the saga and yet keeping the spirit animating Star Wars alive, etc.

JJ Abrams arrives and is also profusely applauded. He also thanks George Lucas and calls all he actors in turn to join them on stage. Huge ovation for Mark Hammil, Harrison Ford and Carrie Fisher. There they are, the whole team: actors, director and producers a few meters from me. If someone had told me I would be here when I got up on Friday morning, I would not have believed it. They all leave the stage and walks by me to go sit a few rows behind me.

The lights go out, the Lacsfilm logo appears on the screen, applause. Fade to black, stars, the first letters of the scenario scrolling to the horizon, the whole room goes crazy screaming and applauding then absolute silence.

No spoilershere. The movie was masterfully lead by JJ who developed an incredible pace, not a dull moment, loads of flashbacks to the initial trilogy and still a completely new energy is there. The scenario may lack a little originality, a little too close to A New Hope, but this is the price to pay to seamlessly merge with the previous episode (trilogy). The next director’s job is going to be even harder.

At the end of the movie, after applause and an ovation for JJ Abrams, most people rush outside to get their phones or to JJ Abrams and the new actors. I go up the main aisle to get the SW7 Worldwide Premiere popcorn boxes abandoned left, right and center. In a row, I see Mark Hamill and George Lucas hugging. Rather surprisingly there are only 3 or 4 fans present. To get out of his row, George must go in front of me. I extend my hands to thank him for having let the big child that I am dream for so many years. He shakes my hand, his smile a little forced and moves on. Mark Hamill reaches my level and I thank him too. He looks and me and says:
– Tu es Français toi ? (Are you French?)
– heuuu yes… oui…
– haaaa j’adore la France » (haaa I love France)
I thought it was the perfect timing to get him to sign the poster of the movie that I had been carrying with me all day but he refused. He nodded and shook my hand.No autograph today and off he went.

OK, he bit of a diva turn… Never mind… I can understand, the poor guy must have been overly approached for this kind of thing since the morning and he must be fed up. Surprise, John Williams follows and comes out of the same row, I show him my poster and without a word give me an autograph with a big smile. Security comes along and asks me to leave…. I can only say yoohooo!!!!

Getting the phones back in the hallway created a huge mess in the corridors and I come across Harrison, Anthony and JJ but without been able to really come close. I spot Peter Mayhew in his seat; he is chatting with friends. I join the group and wait until they end their discussion to shake the hand he is extending to me with a very friendly smile. At this point, we are asked to leave the cinema. I go down the stairs between John Williams and Anthony Daniels. I am officially the happiest fan in the world.

Back under the marquee to participate in the after event, munchies and drinks galore with the whole crew. All the staff is there but the stars are isolated in a separate area where it is impossible to go. I did try several Jedi moves to pass security to no avail, I cannot get through. Time to join Sebastien waiting outside to finish his interview.
I leave the marquee with stars in my eyes. Sebastien asks me for my impression; I am completely under the charm!

It’s midnight, I take a short shower, quickly pack my bags: just enough time to rush to the airport and jump on my flight.
Another 18 hours of flying and stopovers, I am back in Nice. I haven’t slept more than 30 minutes at a time. I am exhausted but happy.

It’s 11am my family is waiting for me at the airport. I have become something of a mega-star for my children since they saw me on TV. Straight from the airport to the French premiere at the Pathé Gaumont Lingostières. There is a Star Wars animation and Radio France live where I am asked to share my incredible experience.

I bump into Pierre and my boss as they were coming out of the first release and I tell them briefly about those wonderful moments.

My 10 year son is a big fan and as high as kite through excitement. The 3D film bring a little additional depth to the scenes but the loss of definition and contrast compared to the 2D version that is not really in favour of the 3D version (note: since I have seen the 3DIMAX version in Dysneyland; no doubt about it that is THE version to see).

Time to move on and de-rush more than 800 photos and notes taken on the fly. This is the end of a dream come true but my happiness is still with me two weeks after this wonderful adventure.

160x250 160x55160x55

Liens