Star Wars : Les derniers Jedi à Paris – Notre critique sans spoilers par pascal

« Star Wars : Les derniers jedi » sortira en salles mercredi  13 décembre. Mintinbox a été convié à la projection en avant-première qui a eu lieu lundi 11 décembre au cinéma Gaumont Opéra Capucines.

Cette séance est destinée à la presse écrite, télé et radio et aux médias internet, sites ou blogs, afin que les critiques puissent vous donner envie d’aller voir cet avant dernier épisode de notre saga préférée, le huitième.

Arrivé une heure avant la projection du film, la file d’attente était déjà impressionnante, tout comme une séance grand publique, mais sans costumés ni sabres lasers, cela reste très professionnel. Je retrouve mes amis de Planète Star Wars et bien d’autres fidèles de ces événements.  Nous rentrons dans le cinéma en présentant nos laisser passer et nos cartes d’identités. Aussitôt, nous sommes invités à placer nos téléphones, ordinateurs ou appareils photo dans des sacs opaques et scellés. Aucune photo, ni aucun enregistrement ne sont autorisés. La salle se remplie et le grand moment arrive enfin.

Evidemment, je ne vais  pas vous raconter le film, car rien ne vaut la découverte par soit même de ce nouvel opus, qui s’ouvre sur l’introduction traditionnelle défilante et la musique de John Williams.

Alors que dire : après tant de films, il y a forcément des airs de déjà vu ou de déjà entendu, mais cela reste discret, de nombreuses nouveautés sont là. Ce que j’en retiens en premier, c’est l’humour présent dans certaines scènes, voire même de l’autodérision envers les personnages ou à l’égard des fans de Star Wars. Il y a bien sur des clins d’œil et des allusions (voire plus) aux épisodes précédents de la Trilogie originale. Ensuite, il n’y a pas de guerre sans morts, dans les deux camps, le bien et le mal, les rebelles et le Premier Ordre, les héros et les méchants. D’ailleurs, la balance entre ces deux opposés reste le fondement même de cet épisode, avec une explication de ce qui les maintient entre eux, la Force.

Je n’ai pas vu passer les 2h30, durée de ce film. À la sortie, comme beaucoup d’entre nous,  je suis beaucoup plus enthousiaste qu’à la suite de ma première vision de l’Épisode VII il y a deux ans. L’histoire me semble plus cohérente et peut-être que la nouvelle génération de personnages présentée dans « Le Réveil de la Force » me semble maintenant plus familière, et que je les ai adoptés.

Je vous invite vraiment à aller voir ce film et que la Force soit avec vous.

 

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Youtube