C’était mieux avant mais aujourd’hui c’est pas mal non plus

On va dire que cela a commencé avec J.J. Abrams… D’abord un remake d’une autre franchise spatiale, puis on a eu un remake de l’Épisode IV et il a été appelé Épisode VII (non, calmez-vous, je titille un peu).

Plus sérieusement, depuis qu’il est possible de programmer des ordinateurs personnels, des développeurs ont cherché à reproduire ou des jeux d’arcades (Space Invaders par exemple) ou des jeux sur consoles, ou même des jeux sur ordinateur… Si l’on prend notre franchise préférée, un exemple vient directement en tête si vous avez connu la grande époque des jeux LucasArts : Star Wars: Dark Forces (avec un ‘s’ s’il vous plaît).

En effet, ce jeu qui date de 1995 a été le premier jeu Star Wars en “Vue À la Première Personne” (ou First Person Shooter)… C’était quelque chose de fantastique à l’époque… Attention, Windows 95 venait de sortir, la haute résolution faisait du 800 x 600 pixels, et le summum des PC ne dépassait pas les 200MHz (ou 0,2GHz pour les jeunes). Les décors, enfin les tunnels, étaient en 3D, et tout ce qui était “objet” était des “lutins” (ou sprites) en 2D. Aujourd’hui de tels graphismes vous piqueraient les yeux ou on appellerait ça du pixel art.

Ecran du jeu originalPar la suite Dark Forces II: Jedi Knight est sorti, en 3D complète cette fois, toujours avec un moteur 3D maison, puis Star Wars: Dark Forces: Jedi Knight II Jedi Outcast. Ce dernier avait été réalisé sous licence de LucasArts par Raven, et le moteur utilisait une version modifiée du moteur de Quake III. À cette époque, une équipe de fadas s’est décidée à porter le vénérable Dark Forces sur ce moteur moderne, donc en 3D complète, adversaires et objets compris. Mais voilà, peu après, SW: DF III: JK II: Jedi Academy est sorti, en mettant l’accent sur le côté multijoueur, avec des améliorations pour le moteur, etc.

Donc, l’équipe du projet de remake de Dark Forces a décidé d’arrêter les frais, et de porter le tout sur le nouveau moteur… Mais voilà, comme ce sont des fans, qui faisaient ça sur leur temps libre, le projet ne fut jamais véritablement terminé. On a cependant eu une version avec les six ou huit premiers niveaux de Star Wars: Dark Forces pour Jedi Academy… Puis depuis plus rien…

Nous avions presque, oui presque car il traîne dans nos têtes, oublié le jeu. Hors, il n’y a pas si longtemps, un fan, Jason Lewis, qui s’embêtait, a décidé d’utiliser un petit moteur de jeu durant son temps libre. Il a donc pris le moteur Unreal Engine 4 et a refait Mos Eisley avec ce moteur. Le monsieur n’en est pas à un coup d’essai car il est Senior Environment Artist chez Obsidian – un studio connu pour un petit jeu qui s’appelait Star Wars: Knights of The Old Republic II et d’autres jeux de rôles.

Certes, dans ce voyage à Mos Eisley, il n’y a pas d’action, le joueur, ou plutôt le visiteur peut se déplacer dans des lieux célèbres comme la Cantina de Chalmun ou le Docking Bay 94, et il peut même utiliser son E-11. C’est magnifique, tout simplement. Cette démo est disponible ici, mais attention, elle pèse tout de même 7 GigaOctets. Arriverez-vous à trouver la pièce secrète ? Celle qui contient les portraits de tous ceux qui ont participé à la création de cette démo ?

En parlant de Jason Lewis et de Dark Forces, on peut dire que ce monsieur a de la suite dans les idées… Oui, vous voyez certainement où je veux en venir. Toujours fan de Star Wars, il a décidé de recréer les environnements de Dark Forces toujours à l’aide du moteur Unreal Engine 4. Cette fois-ci, pas de vidéo à voir, ni de démo à télécharger, mais des captures d’écran de qualité. Et pour ceux qui ont joué à l’original ou même à la version remasterisée, vous pouvez ramasser votre mâchoire… Ça fait un peu désordre.

Si vous voulez voir le travail de Jason Lewis, vous pouvez rendre visite à sa page sur ArtStation.

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, nous avons aussi le travail d’un autre artiste cette fois et pour un autre jeu Star Wars. Cette fois, nous retournons à l’époque de la Prélogie et des jeux sortis pour l’occasion. Il y avait eu un jeu de combat qui n’a pas laissé de souvenir impérissable, mais il y a aussi eu un jeu de courses de pods : Star Wars: Episode I – Racer. Un bon petit jeu sans prétention, mais très plaisant. Le jeu vous mettait à la place d’Anakin Skywalker et vous deviez gagner des courses afin de progresser. D’ailleurs une version compatible Windows récents est sortie il n’y a pas longtemps chez Good Old Games. Mais revenons au sujet : Rob Jin, un graphiste parisien, pour se faire la main avec l’Unreal Engine 4, a porté le premier niveau de SW: EI: Racer dans cet environnement de développement de jeu. Et il faut admettre que pour un coup d’essai, c’est un coup de maître. Il a même mis à disposition de la communauté, ce premier niveau (poids : aux environs de 2,8 GigaOctets.

Bien entendu, pour ce genre de projets, nous ne savons jamais combien de temps les avocats de Disney et/ou Electronic Arts vont laisser tranquilles ces passionnés. On peut cependant espérer qu’ils fassent comme George Lucas et LucasFilm et qu’ils laissent faire ces fans, qui, après tout, ne font pas de mal à personne et qui montrent une certaine volonté et un certain talent que des studios plus “pro” n’ont peut-être pas.

Et comme pour Jason, voici la page sur ArtStation de RobJin.

Source : Geekzone.fr

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Youtube