Le PDG de Disney, Bob Iger vient de sortir un livre intitulé «The Ride of a Lifetime: Lessons Learned from 15 Years as CEO of the Walt Disney Company » où il revient sur ces 15 ans passé au commande de la maison Disney.

Dans ce livre, il revient notamment sur la mise en chantier de la nouvelle trilogie et notamment le petit clash avec George Lucas sur l’orientation prise par la direction et JJ.Abrams pour le Réveil de la Force, comme nous l’explique Patrice Girod sur sa page facebook dont je vous invite à lire son poste.

Voici quelques extraits pour ceux qui non pas d’accès à Facebook:

“George Lucas, était semble-t-il «contrarié» et «trahi» lorsqu’il appris que Disney allait dans une toute autre direction pour les nouveaux films Star Wars, suite de l’acquisition de Lucasfilm en 2012.”

“Iger détaille ensuite sa rencontre avec Lucas, le scénariste Michael Arndt et la présidente de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, au Skywalker Ranch pour «parler de leurs idées pour le film : George s’est immédiatement mis en colère alors qu’ils commençaient à décrire l’histoire et qu’il se rendait compte que nous n’utilisions pas l’un des récits qu’il nous avait présentés lors des négociations», se souvient Iger.”

“La trilogie suivante de Disney a finalement incorporé des idées qui ressemblaient à celles de Lucas: Lucas avait jadis imaginé une femme Jedi Padawan, «Kira» – finalement matérialisée par Daisy Ridley’s Rey – et un Luke Skywalker âgé et exilé, interprété par le retour de Mark Hamill. L’histoire entre une Rey en formation et un Luke, professeur réticent, se retrouve dans le Star Wars: Les Derniers Jedi de Rian Johnson est inspirée en partie par les concepts originaux de Lucas, et le personnage de «Tueur de Jedi» imaginé par Lucas, a pris la forme de Kylo Ren (Adam Driver), le méchant du Réveil de la Force.”

“Iger raconte la réaction de George Lucas, lors de sa première projection du Réveil de la Force. Selon Lucas, il n’y avait «rien de nouveau» dans le film qui a attiré son attention ou son intérêt. «Dans chacun des films de la trilogie originale, il était important pour lui de présenter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouveaux personnages et de nouvelles technologies. Dans celui-ci, il a déclaré: «Il n’y avait pas assez d’avancés visuels ou techniques. » Il ne s’était pas trompé, mais il ne se rendait pas compte de la pression qui pesait sur nous pour redonner à de fervents fans un film qui ressemblait par essence à Star Wars», a expliqué Iger.”

 

Le livre est disponible à la vente ici.

 

Source : Facebook Patrice Girod

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Youtube