Bannière Reportage Shepperton - Visite de Shepperton Design Studios et interview d'Andrew Ainsworth

Le dimanche 6 mai 2012, le staff MIB s’était donné rendez-vous aux Shepperton Design Studios, en banlieue sud-ouest de Londres, dans l’atelier et l’espace d’exposition-vente d’Andrew Ainsworth. Andrew, c’est l’homme qui a conçu, entre autres nombreuses choses, la quasi-totalité des casques et armures de Star Wars (Episode IV : A New Hope) en 1976. Ce jour-là, Andrew Ainsworth était présent dans son atelier du Green de Twickenham (un endroit plutôt sympa…) pour une journée spéciale porte ouverte. Nous ne pouvions pas rater cette occasion. La veille, toute l’équipe se trouvait à Elstree-Borehamwood (banlieue nord) pour participer à la toute première convention organisée dans l’enceinte même des mythiques studios qui ont vu le tournage de tant de films légendaires de la pop culture, dont Star Wars. Le dimanche matin, après une nuit passée à Londres, nous étions donc à la gare Waterloo pour prendre le train qui nous emmènerait là où sont nés les premiers moules thermoformés du plus beau des casques Star Wars : le Stormtrooper.

À notre arrivée, nous avons été frappés par le lieu : l’endroit ne ressemble pas à un studio mais plutôt à un showroom dans un cadre très britannique. La vitrine arbore fièrement une rangée de Stormtroopers. Pas de doute, c’est ici… En fin de matinée, nous poussons enfin la porte de cette caverne aux trésors. Et quels trésors ! Andrew et son assistante nous accueillent très amicalement dans ce petit atelier chaleureux, avec des couloirs étroits, des casques, des photos et des outils partout. Partout, des pièces d’époque mélangées aux casques plus récents, partout, des photos de production, des plans, des documents montrant le travail d’artisanat et de passion que représenta la construction de ces props qui ont donné tant de vérité et de réalisme au premier opus de Star Wars.

Bien-sûr, nous connaissions globalement l’histoire de ce designer industriel sorti de la Ealing Art School et qui s’était retrouvé, un peu par hasard, à produire des casques pour le petit film de science-fiction d’un jeune réalisateur américain exigent. Mais le rencontrer et l’écouter nous raconter cette aventure avec simplicité et modestie est une autre expérience. C’est dans l’étroit sous-sol que nous commençons à discuter. Là, sur des établis et des étagères, se trouvent des morceaux d’ABS blanc ou noir en cours de découpage et d’assemblage, ainsi que les nombreux moules en bois du Storm, du TIE, de l’Imperial Gunner ou du Rebel Defender… Et on se prend à imaginer que ce sont ces moules qui ont donné vie à la légende. Pour des fans, c’est un grand moment. Comme si nous nous connaissions depuis des années, Andrew commence à nous présenter chaque pièce, à nous montrer la simplicité avec laquelle est assemblé un casque ou les astuces qu’il mettait en œuvre pour créer des armures différentes avec très peu de matériaux de base. Nous remontons à l’étage et nous évoquons les étapes de fabrication ainsi que le travail qu’il a réalisé sur d’autres productions comme Alien. Tout en faisant l’interview, nous admirons de très près chaque étail. La visite ne se fait pas à la manière d’un musée dans lequel il ne faudrait rien toucher, où tout serait protégé sous vitrines… Au contraire, tout parait très familier car nous pouvons prendre les casques à pleines mains et poser avec. Nous passons un long moment devant un casque original de pré-production, ainsi qu’avec le R2-D2 qui trône devant l’entrée.

Après plus d’une heure, notre visite se termine par un moment fort : le thermoformage en direct par le designer original de l’avant d’un casque de Stormtrooper. Quelques minutes de chauffe et de manipulations plus tard, la pièce sort de la machine. L’instant est immortalisé par notre caméra et nos appareils photo. Mathieu, qui a mené l’interview, hérite de la plaque signée par Andrew Ainsworth ! Dans la partie magasin, on trouve quelques objets insolites comme un moule à pâtisserie en forme de… Storm (évidemment) et certains d’entre nous ne résistent pas à la tentation d’en ramener un avec eux. Une autre pièce nous intrigue : le blaster E-11 de Storm qu’Andrew a aussi conçu en 1976. Il nous montre également la nouvelle boîte dans laquelle il sera bientôt emballé et vendu, ce qui en fait une pièce vraiment incroyable pouvant avantageusement concurrencer le blaster existant déjà sous la licence Master Replicas. Pour terminer, toute l’équipe pose avec le maître des lieux devant Darth Vader…

Vers 14h30, nous repartons de Twickenham encore dans les nuages, après tout ce que nous venons de voir. Nous vous invitons à consulter le site officiel du Shepperton Design Studio, si vous voulez voir ou revoir l’étendue de sa production et/ou pour commander un casque ou une armure. Nous remercions très chaleureusement SDS, Andrew et son assistante pour leur accueil et leur disponibilité tout au long de cette fabuleuse visite.

Le staff Mintinbox.

 

On Sunday 6th may 2012, staff MIB had gathered at the Shepperton Design Studios, south-west London, in Andrew Ainsworth’s workshop and showroom. Andrew is the man who designed, among others, almost all the helmets and armours of Star Wars (Episode IV : A New Hope) back in 1976. Andrew Ainsworth was there, in his workshop across the Green, Twickenham (a nice place…) for a special opening day. We could not miss the occasion. The day before, the whole team was at Elstree-Borehamwood (north London) to attend the first convention ever organized inside the mythical studio in the one were shot some of the most legendary movies of the pop culture, included Star Wars. On Sunday morning, after a night in London, we went to the Waterloo station and caught the train which would bring us where the first thermally moulded Stormtooper was created.

When we arrived, we were stroke by the place : the workshop does not look like a studio but rather a showroom in a very british setting. The window proudly displays a row of Stormtrooper helmets. No more doubts, it’s here… In the late morning, at last, we are pushing the door of that Ali Baba’s cave. And what treasures ! Andrew and his assistant gave us a friendly welcome in that little warm workshop, with narrow corridors, helmets, photographs and tools everywhere. Everywhere, original pieces stand close by more recent helmets, everywhere, production photos, plans, documents showing the hand-crafted and passionate work those props represented and which gave so much realism to the first Star Wars opus.

Of course, we globally knew the story of that industrial designer who attended the Ealing Art School and had got the opportunity to produce helmets for a little science-fiction movie led by a young American director… But to meet him and listen to him describing in detail that adventure with humility is another experience. It’s in the narrow basement that we are beginning the interview. On workbenches and shelves, are standing pieces of white or black plastic waiting to be cut or put together. We can see many wood moulds of the Stormtrooper, TIE fighter, “Jawbone” Imperial Gunner or Rebel Defender helmets. And we can imagine that they were these moulds which gave life to the legend. For fans, it’s a great moment ! As if we had known for years, Andrew begins to show us every part, we show how it is simple to assembled a helmet or the tips that he used to create different armor with very few basic materials. We go back upstair and we discuss about the fabrication steps and the work he has done on other production like Alien. While doing the interview, we admire very closely each details. The tour doesn’t happen like a museum where you should not touch, where everything would be protected under windows… instead, everything seems very familiar because we can take the helmet with both hands and land with it. We spend a long time before a original pre-production helmet, as well as the R2-D2 thats sits at the entrance.

After over one hour, our visit ended with a hightlight : live thermoforming by the orginal designer of the front of a Stormtrooper helmet. Few minutes heating and manipulations later, a pieces leaves the machine. The moment is immortalized by our camera and videos. Mathieu who conducted the interview, inherited the plate signed by Andrew Ainsworth! In the shop part, we find some unusual items like a baking pan in the shap of storm (obviously) and some of us can not resist to the temptation to bring one with them. Another intriguing piece : the E-11 Storm blaster that Andrew has also designed in 1976. He show us also a new box in which the blaster will be packaged and sold, it making a truly amazing piece which can favorably compete with the licensed blaster of Master Replica. Tinally, the team posed with the master of the place in front of Darth Vader.

Around 2.30 PM, we leave Twickenham still in the clouds, after all we have just seen.
We invite you to visit the official website of Shepperton Design Studio, if you want to see or review the extend of the production and / or order aa helmet or an armor. We wish to thanks SDS, Andrew and his assistant for their hospotality and their availability during this fabulous tour.

Staff Mintinbox.

 

Et les photos :



banner501st-160-x-55

pswlogo160x55animated

rlfb_234x60

Partenaires SWD