Star Wars, Collection, Events, Art of Star Wars

DOSSIER – Pourquoi recycler des jouets ?

banner Reycler ces jouets

Présentation de Ron Salvatore – Avec l’autorisation de Starwars.com

Introduction

Le recyclage des jouets est une pratique très connue dans l’industrie du jouet. Pour garder les coûts de production et d’outillage bas, les entreprises n’hésitent pas à employer à l’occasion une figurine, un véhicule ou bien des accessoires de l’une de leur précédentes séries et donc pour les utiliser dans une nouvelle ligne.

Kenner, puis plus tard Hasbro, n’est pas étranger à cette usage : ils ont réutilisé des pièces de licences telles que l’Homme Qui Valait Trois Milliards, Steve Scout, Batman et bien d’autres pour faire partie un jour ou l’autre de leur fameuse série Star Wars. De plus, depuis que la première série de jouets Star Wars est sortie, d’autres licences ont bénéficié des jouets issus de notre galaxie préférée : The Real West, Robin des Bois : Prince des Voleurs et celles des films Batman. Il y a ainsi eu un neutraliseur sonique, une Forêt de Sherwood et une scène pour les Glamour Gals, et encore beaucoup d’autres.

Le collectionneur Ron Salvatore a récemment mené des débats sur certains jouets recyclés de ou pour la série Star Wars lors des panels de Celebration IV et Celebration Europe, ayant pour thème la collection, l’été dernier. Voici un résumé de ces débats….

Il y a deux raisons pour lesquelles un fabricant de jouets souhaite recycler un design d’un précédent jouet. En premier lieu, il n’aura pas à supporter des coûts associés à l’outillage (créations des moules par exemple), puis le produit sera plus rapidement mis sur le marché. Concevoir et créer un jouet peut prendre souvent jusqu’à un an. De plus, le développement des outils en acier nécessaires à la production du jouet peut être très dispendieux. Ajouter à cela les risques liés à la commercialisation de produits issus d’un film, il est alors difficile de prévoir un succès, de plus le film peut être projeté sur les écrans uniquement pendant quelques semaines. Ceci explique, entre autres raisons, pourquoi tellement de fabricants de jouets choisissent cette solution.

Croyez-le ou non, mais certains collectionneurs aiment découvrir des exemples de jouets recyclés, spécialement ceux associés à une série à haut profil telle la ligne originale Star Wars de Kenner. C’est le frisson de la découverte qui les motive : souvent ce sont des objets les plus rares et les plus étranges qui ont été recyclés. De plus, cela fournit des instantanés de l’économie de l’industrie du jouet (cherchaient-ils à diminuer les coûts ou bien essayaient-ils une nouvelle méthode de production ?). Et cela donnait aussi des indications sur les procédés de fabrication.

Comme beaucoup de fans le savent et surtout les collectionneurs, il y avait très peu de produits Star Wars disponibles à la sortie du film durant l’été 1977 : les licenciés tels Kenner Products sont rentrés relativement tard en jeu, ce qui veut dire qu’il n’y aurait pas de jouets moulés prêts avant plusieurs mois, et dans ce cas de figure, il fallut attendre l’année suivante. Cédant ainsi à la pression des consommateurs, Kenner a sorti quelques-uns de ses anciens moules et a apposé dessus des autocollants Star Wars.

Il y a eu ainsi des ensembles de peintures Dip Dots, de la pâte à modeler Playdoh, des projecteurs Give-A-Show et beaucoup d’autres qui ont été transportés dans l’univers Star Wars. Ainsi le projecteur manuel Star Wars utilisait le même moule que celui d’autres licences, mais la cassette interchangeable comportait des prises de vue de Star Wars.

La brosses à dents électrique de l’Homme Qui Valait Trois Milliards était conçue de telle sorte que son utilisateurs pouvait voir son fonctionnement “bionique” à l’intérieur de la poignée, celle-ci ressemblant vaguement à la poignée d’un sabre-laser. Voilà ! Un sabre-laser instantané une fois que le carton intérieur fut remplacé avec des dessins issus de Star Wars. Kenner changea ainsi les intérieurs pour les versions de l’Empire et du Jedi. Finalement la poignée fut resculptée pour une version Ewoks en 1984.

Le casque récepteur CB de l’Homme Qui Valait Trois Milliards a été transformé magiquement en un casque récepteur AM Star Wars qui ressemblait à ceux portés par Luke et Han durant la séquence de défense du Faucon. En fait, Kenner a simplement remplacé la partie CB par un récepteur AM, a changé la couleur du plastique et a accollé quelques autocollants Star Wars.

Tout comme la vague CB des années 70, les vans ou camionnettes étaient aussi à la mode, et donc figuraient dans les gnes de jouets bien évidemment. Le van de Scooby Doo ne semble pas être le candidat idéal pour la ligne dérivée de Star Wars, mais c’était sans compter sur la déferlante de vans customisés qui allaient figurer, avec le style Star Wars, dans les magazines de 1977 et 1978.

Il est de notoriété publique que l’une des adaptation les plus paresseuses de Kenner consistait à recycler un vieux jeux de tir, Aerial Aces Target Game, en un X-Wing Aces Target Game. Le produit recyclé comportait des dessins de Star Wars et un fond avec l’Étoile Noire. Par contre, il conservait la mitrailleuse de la première guerre mondiale avec son barillet, typique, sur le haut. Comme Kenner n’avait pas beaucoup investi dans la version Star Wars de ce jouet, ils n’avaient pas beaucoup à craindre s’il allait mal se vendre, ce qui arriva. Ironiquement, comme il s’est mal vendu, c’est devenu une pièce rare et recherchée aujourd’hui.

En ce qui concerne les premières séries de poupées 12 pouces de Kenner, le corps de Leia a été, en fait, emprunté à Dusty, une poupée représentant une adolescente dont on pouvait changer les vêtements. Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi la poupée de la Princesse Leia a un peigne, vous pouvez remercier Dusty – des employés inspirés de Kenner se sont dit que si c’était bon pour une jeune fille sur Terre, cela serait sans doute aussi une bonne idée pour en équiper une princesse galactique habituée à se déplacer de planète en planète.

Le partage d’accessoires ne s’arrête pas là : la poupée de 12 pouces de Luke a emprunté son grappin à Steve Scout, celle de Han Solo, ses bottes à une poupée basée sur le film International Velvet, et les jumelles de l’Homme Qui Valait Trois Milliards étaient prévues pour un Han en tenue de Hoth qui n’est jamais sorti. D’autres jouets ont été basés sur de précédentes sorties de Kenner, comme par exemple l’Utility Belt de la Princesse Leia, dont le faux talkie walkie vient en fait de la même pièce créée pour la ceinture de Batman.

Cloner Star Wars

Alors que L’Empire Contre-Attaque allait sortir, Kenner avait son département de création d’outillage qui fonctionnait à plein rendement, et donc ils n’avaient plus besoin d’emprunter à d’autres lignes de jouets. Cependant, cette règle ne s’applique pas aux nouvelles lignes qui, elles-mêmes, allaient emprunter à la ligne Star Wars.

Au milieu des années 80, la ligne classique de jouets Star Wars de Kenner avait atteint sa limite de présentation sur les rayonnages des magasins, de nouvelles licences commençaient à apparaître. Celles-ci empruntèrent des éléments qui furent conçus à l’origine pour la série Star Wars. Il y avait une scène en plastique Glamour Gals, basée sur le célèbre présentoir aux 12 figurines à recevoir par la poste, de la série Star Wars, le ”Early Bird Kit.„ De façon ironique, le présentoir Star Wars est plus commun aujourd’hui que son successeur. D’un autre côté, il faut reconnaître qu’utiliser la poupée 12 pouces de Han Solo pour celle d’Indiana Jones coulait de source, vu qu’Harrison Ford jouait les deux rôles. Cependant, cet emprunt ne s’appliqua pas aussi bien aux figurines 3 3/4″.

D’autres licences de films ont aussi bénéficié du traitement Star Wars : le Neutraliseur Sonique de Batman était une quasi copie parfaite du Star Wars Electronic Laser Rifle, bien que celui de Batman possèdait une sorte de soucoupe à l’extrémité du canon. La ligne The Real West, en fait un re-marquage de la ligne Butch & Sundance de la fin des années 70, a transposé la Cantina de Star Wars dans un décor de saloon de western. De son côté, Robin des Bois : Prince des Voleurs, n’a pas vraiment usurpé son surnom, tellement les emprunts à la saga Star Wars sont nombreux. Apparemment Kenner s’est dépêché pour mettre sa ligne Robin des Bois sur le marché, et ils ont donc emprunté beaucoup d’éléments d’autres lignes compris l’ensemble complet de la Forêt de Sherwood.

Cette Forêt de Sherwood, basée sur l’ensemble du Village des Ewoks du Retour du Jedi, n’a subi que quelques ajustements, par Kenner, afin d’avoir un aspect médiéval : ils ont ajoutés des feuillages en plastique, des arcs, et ont enlevé le trône de C-3PO. Le Char de Bataille Ewok a connu une nouvelle vie sous la forme d’un bélier dans la ligne Robin des Bois, celui-ci était accompagné d’une catapulte, précédemment vendue séparément dans la ligne du Retour du Jedi.

L’emprunt le plus étrange à l’univers de Star Wars est sans doute celui qui concerne le personnage de Frère Tuck : il s’agissait en fait d’un garde gamoréen du Retour du Jedi qui avait été un peu modifié. Les deux partageaient plusieurs caractéristiques : des jambes nues, des sandales, une ceinture, des gantelets, des épaulettes et des mains. D’autres figurines de la ligne de Robin des Bois s’inspirèrent de la précédente série Super Powers de Kenner.

ne fois que Kenner fut achetée par Hasbro, ils eurent accès à tous les moules originaux. Ils purent ainsi ressortir assez rapidement les anciens véhicules Star Wars avec quelques légères modifications : souvent en enlevant les composants électroniques.

Rechercher des informations sur le recyclage des jouets est une aventure en soi, mais cela permet aussi aux collectionneurs d’en savoir plus sur le fonctionnement de l’industrie du jouet. Et ce, d’autant plus lorsqu’ils doivent gérer un hit inattendu comme Star Wars, pour lequel ils ont dû courir aux archives de la compagnie.

Remerciements de l’auteur : Todd Chamberlain, Isaac Lew, et Tommy Garvey pour leur aide quant à la recherche d’informations concernant la rédaction de cet article.

By Ron Salvatore, based on his presentation at Star Wars Celebration IV, and with the assistance of Todd Chamberlain, Isaac Lew, and Tommy Garvey.

Translated from the original English-language version appearing at http://www.starwars.com

© 2007-2008 Lucasfilm Ltd. & TM. All rights reserved. Used under authorization.

MintInBox.Net tient à remercier Lucasfilm et plus spécialement Mr. Steve Sansweet pour leur autorisation.

Traduction réalisée en 2007 et 2008 par l’équipe de www.mintinbox.net

banner501st-160-x-55

pswlogo160x55animated

rlfb_234x60

Partenaires SWD


Staff                                                                                                                                                                                                                                           Contact