Star Wars, Collection, Events, Art of Star Wars

Reportage – A New Hope In Concert

C’est suite à la proposition de l’un de mes amis, François, résident suisse et bien évidemment fan de Star Wars et de musiques de films que j’ai décidé de me rendre avec lui à Lucerne ce samedi 14 avril pour l’avant dernière représentation de A New Hope In Concert.

À l’instar de Star Wars In Concert, que beau nombre de fans avaient découvert il y a maintenant plusieurs années, cet évènement ramène le ciné-concert Star Wars au programme de nos agendas 2018 et comme son nom l’indique, ce dernier était exclusivement dédié au quatrième Épisode de notre chère Saga; mais sans la présence d’Anthony Daniels cette fois-ci, je vous l’accorde.

L’emblématique et si familière musique du grand John Williams était jouée par l’orchestre du 21st Century Symphony Orchestra regroupant les plus talentueux musiciens de différents orchestres helvétiques, au sein de la somptueuse salle de représentation du KKL (comprenez centre de la culture et des congrès de Lucerne).

Le bâtiment est massif, on se sent réellement petit lorsque l’on se trouve devant. À mon grand regret, aucune affiche, même petite, ne fait mention de l’évènement musical qui a lieu en ce moment. Seuls les écrans à l’intérieur du KKL le rappellent.

Nous sommes les premiers à passer les portes d’entrées mais rapidement le hall se remplit. Pour faire l’animation, un clone trooper et deux jawas de FireMynocks sont présents pour assurer un minimum d’animation. Puis l’heure de la séance arrive. Parfaitement ponctuel, l’orchestre fait son entrée sous une pluie d’applaudissements. Tout est calé, millimétré, c’est parti !

Dès l’ouverture avec la fanfare de la 21st Century Fox, toute la puissance des instruments inonde la salle. Connaissant bien évidemment le film, je porte toute mon attention sur l’orchestre sans faire une totale abstraction des images qui défilent sur l’écran, mais presque ! Étant en suisse allemande, le film est projeté en VO sous-titré allemand.

Comme le veut la règle en Suisse, une entracte est toujours de rigueur au milieu d’un film et celle-ci a eu lieu juste avant que le Faucon ne pénètre dans l’entrée du hangar de l’Étoile Noire. Tout le monde a alors profité de cet instant pour prendre un rafraîchissement. Une pause tout aussi profitable à notre orchestre, pour qui chaque représentation n’est évidemment pas de toute repos, tant l’énergie qu’ils mettent dans leur mouvements sont précis et intenses, notamment pour les violonistes.

Je n’ai malheureusement pas le plaisir de vous proposer tous les clichés que j’aurais souhaités prendre pour ce reportage, un rappel à l’ordre sur l’interdiction de prendre des photos m’ayant été fait en début de séance. Nous avons néanmoins immortalisé quelques instants du concert avec nos smartphones.

La soirée se termina au bar du complexe, où quelques boissons façon Star Wars étaient proposées à la carte.

banner501st-160-x-55

pswlogo160x55animated

rlfb_234x60

Partenaires SWD


Staff                                                                                                                                                                                                                                           Contact