Tout commença par cette question : Et si nous allions à la rencontre de Paul Brooke, l’acteur qui a incarné le personnage de Malakili ?
C’est alors que Paul, Mathieu, Michel et moi-même avons décidé de nous rendre pour la première fois à la convention Power of the Force qui se déroule chaque année au Halle Tor 2 de Cologne en Allemagne.

Nul ne connaît le secret de son pouvoir mais quoiqu’il en soit, ce qui fait la force de cet évènement, c’est sa capacité à proposer un très grand nombre d’acteurs dont certains sont rarement venus ou même n’ont jamais été conviés à une convention.

Alors même si plusieurs noms annoncés ont finalement été annulés, pas moins d’une vingtaine d’acteurs était tout de même présent pour cette édition 2022. Malheureusement, c’est quelques jours avant notre départ pour Cologne que nous apprendrons que Paul Brooke ne sera finalement pas de la partie. Néanmoins ce fut un réel plaisir de retrouver Tim Dry ( J’Quille ), Sean rawford ( Yakface ), Robert Watts ( producteur de la Trilogie ) ou encore Garrick Hagon ( Biggs Darklighter ).

Outre les personnalités de la Trilogie originale, de la Postlogie et de Rogue One qui étaient présentes, ce sont les acteurs de la série The Mandalorian qui ont fait leur entrée à Power of the Force Convention !
En effet, nous avons eu la joie de rencontrer Chris Bartlett ( Kubaz / droïdes ), Emily Swallow ( l’armurière mandalorienne ), Misty Rosas ( Kuill ) et Barry Lowin ( l’un de ceux à avoir enfilé le costume de Din Djarin ). Tout un casting venant de loin puisque la majorité d’entre eux vit à Los Angeles !
Nos échanges avec les acteurs ont été des plus agréables. On soulignera également une chose rare et fort appréciée : certains n’ont pas hésité à reprendre le trait de leur signature lorsque celui-ci avait été mis à mal par la défaillance du Sharpie !

Pour le reste, le contenu de la convention reste classique avec plusieurs associations de costumés bien sûr, mais également quelques boutiques de produits dérivés où notamment les férus de figurines peuvent dépenser sans compter.
Trois d’entre nous auront d’ailleurs saisi cette occasion pour débuter à un nouveau projet de collection : acquérir les mythiques ” 12 backs “, les 12 figurines que l’on peut considérer comme la genèse du produit dérivé Star Wars.

Pierre V.